Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi, un rebond remarqué des valeurs bancaires n'ayant pas suffi à entraîner le reste de la cote.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en légère baisse, de 6,91 points ou 0,16% à 4.321,08 points, plombé par ses valeurs automobiles et industrielles. Le Footsie britannique a cédé 0,17% mais le Dax allemand a pris 0,26%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro a gagné 0,14% et le FTSEurofirst 300 a progressé de 0,09%.

Porté par l'accueil favorable réservé aux résultats d'ING, d'HSBC, de Standard Chartered, de Société générale et de Crédit agricole, l'indice regroupant les valeurs bancaires a repris 1,77%, la meilleure hausse des indices sectoriels européens, après avoir plongé de 5% sur les deux séances précédentes en réaction aux résultats des "stress tests" européens.

ING a bondi de 8,20%, StanChart de 4,19%, HSBC de 4,47% et Société générale de 3,16% pour signer quatre des plus fortes hausses du FTSEurofirst 300.

L'indice automobile, en baisse le matin, s'est repris pour finir sur un gain de 0,33%, soutenu par un bond de 8,26% de Fiat Chrysler après des informations de presse disant que le constructeur pourrait céder tout ou partie de sa filiale d'équipements Magneti Marelli au géant électronique sud-coréen Samsung Electronics.

Groupe PSA et Renault et ont en revanche perdu plus de 1%, et Volkswagen a reculé de 0,88%, sur des perspectives moins favorables pour le marché automobile mondial au deuxième semestre.

L'assureur Axa a cédé 1,98%, la plus forte baisse du CAC 40 et de l'EuroStoxx 50, après des résultats qui ont déçu les investisseurs.

Pour François Savary, gérant chez Prime Partners à Genève, le rebond des valeurs bancaires n'empêche pas la tendance générale des résultats d'être négative en Europe. "Les résultats européens ne font pas le poids face aux américains, ce qui explique que beaucoup d'investisseurs sortent leur argent d'Europe", a-t-il dit.

Selon Thomson Reuters StarMine, les résultats des valeurs du Stoxx 600 au deuxième trimestre sont en baisse de 18% sur un an, alors que ceux du S&P aux Etats-Unis n'ont diminué que de 1,8%.

Le dollar rebondit par rapport à ses points bas de six semaines touchés a veille, porté par des ajustements de positions avant le rapport du gouvernement sur l'emploi aux Etats-Unis qui sera publié vendredi. La livre sterling se traite près d'un pic de trois semaines face au dollar, et progresse face à l'euro, à la veille de la réunion de la Banque d'Angleterre (BoE).

La BoE devrait annoncer une baisse de ses taux d'intérêt pour la première fois depuis 2009 pour tenter d'atténuer les effets néfastes sur l'économie britannique du référendum du 23 juin.

La publication en fin de séance des stocks de pétrole aux Etats-Unis par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) ont fait grimper le baril de brut léger américain et de Brent de plus de 2,5%, la forte baisse des stocks d'essence venant compenser l'augmentation des réserves de brut.

(avec Sudip Kar-Gupta à Londres, Véronique Tison epour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant