Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé lundi dans des volumes réduits en l'absence des investisseurs américains, la journée étant fériée aux Etats-Unis pour le Presidents Day.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a fini en hausse de 0,33% et l'EuroStoxx 50 est resté inchangé. A Paris, le CAC 40 a abandonné 0,11% à 4.335,17 points et le Dax allemand a cédé 0,06% mais le Footsie britannique s'est distingué par une hausse de 1,09%, grâce à la progression marquée des valeurs immobilières après les résultats d'Hammerson (+3,1%).

Les minières ont également brillé, leur indice européen progressant de 1,01% après des statistiques chinoises montrant une nette hausse du crédit bancaire en janvier.

A Paris, Bouygues (-0,81%) affiche la deuxième plus forte baisse du CAC 40 après avoir annoncé qu'il déprécierait de 1,4 milliard d'euros sa participation de 29% dans Alstom (+0,24%).

PSA Peugeot Citroën a pris 3,19% pour cette première séance d'une semaine sans doute décisive avec l'annonce probable dans les jours à venir d'une augmentation de capital.

La Bourse de Milan a progressé de 0,11% après la nomination officielle de Matteo Renzi, le maire de Florence, à la présidence du Conseil. Les valeurs italiennes profitent aussi du relèvement, annoncé vendredi soir, de la perspective de Moody's sur la note souveraine italienne. La place italienne avait gagné plus de 1,6% vendredi.

Le rendement des obligations à 10 ans italiennes a touché un plus bas de huit ans à 3,622%, tout comme le rendement espagnol, à 3,53%.

Côté actions, l'indice mondial MSCI progresse de 0,28% et l'indice des principaux marchés émergents gagne 0,82%.

Sur le marché des changes, le dollar a touché un plus bas de six semaines face à un panier d'autres devises de référence et un plus bas de trois semaines face à l'euro à 1,3723. Le billet vert est pénalisé par les indicateurs américains jugés décevants publiés la semaine dernière, qui ravivent les doutes sur le rythme de la diminution des achats de titres de la Réserve fédérale.

Le yen, lui, souffre de l'annonce d'une croissance de 0,3% seulement au Japon au quatrième trimestre, alors que le marché attendait un chiffre de 0,7%.

Sur le marché pétrolier, le Brent recule légèrement tandis que le brut léger américain progresse, toujours porté par la vague de froid qui touche une partie des Etats-Unis.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant