Les Bourses européennes terminent en hausse modérée

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse modérée lundi mais à leurs meilleurs niveaux du jour, toujours portées par les annonces de la Banque centrale européenne la semaine dernière, même si l'activité est restée limitée en raison de l'absence de nombreux investisseurs pour la Pentecôte.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a gagné 0,36% à 1.393,49, à son plus haut depuis le début 2008, et l'EuroStoxx 50 a pris 0,33% à 3.305,13, nouveau pic de près de six ans.

À Paris, le CAC 40 s'est octroyé 8,00 points ou 0,17% à 4.589,12 dans des volumes équivalant à 56% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext. Le FTSE-100 a pris 0,24% à Londres et le Dax-30 0,21% à Francfort, ce dernier clôturant à 10.008 points, au-dessus du seuil historique des 10.000 qu'il avait franchi en séance vendredi.

Le marché suisse était fermé, tout comme les places d'Athènes et de Vienne.

Madrid et Milan ont surperformé avec des gains respectifs de 0,90% et 0,82%, sur le sentiment que les mesures annoncées jeudi par la BCE profiteront surtout aux économies périphériques de la zone euro.

La banque centrale, soucieuse d'écarter les risques de déflation et de ranimer l'économie, a baissé ses taux, annoncé un nouveau programme de prêts pour le secteur bancaire et assuré les marchés qu'elle avait d'autres armes à sa disposition.

Après neuf semaines consécutives de hausse, Pierre Martin, trader chez Saxo Banque, est toujours confiant pour la tendance des marchés européens.

"Beaucoup d'indices ont franchi d'importants seuils de résistance la semaine dernière et la tendance positive continue", dit-il. "De manière générale, c'est un scénario formidable pour les actions : des taux d'intérêt très bas, une inflation très basse, et les économies américaine et européenne en mode de reprise".

Sur le front des valeurs, Orange s'est distingué à Paris avec un gain de 1,75%, la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, sur de vagues rumeurs d'OPA de Deutsche Telekom. Gecina a perdu à l'inverse 2,93%, plus forte baisse de l'EuroFirst 300, la foncière étant pénalisée par la sortie de l'espagnol Metrovacesa de son capital.

Au moment de la clôture européenne, Wall Street gagnait autour de 0,3%, poursuivant sur sa lancée de la semaine dernière après la publication des chiffres de l'emploi américain vendredi.

L'indice MSCI mondial, qui couvre 45 pays, progressait de même de 0,21% à 427,43, non loin de son pic du début 2007 à 428,63 points, et l'indice MSCI des marchés émergents a atteint un plus haut d'un an.

Les annonces de la BCE ont continué de profiter aux obligations souveraines espagnoles et italiennes, le rendement du 10 ans espagnol tombant même sous le niveau du 10 ans américain.

L'euro de son côté a reculé de 0,4%, à environ 1,3590 dollar, laissant la vedette à des devises émergentes contre le won sud-coréen, monté à un pic de près de six ans, ou le ringitt malaisien, qui a retrouvé ses niveaux d'il y a sept mois.

Le marché pétrolier a profité de l'annonce d'une hausse des exportations chinoises en mai, de bon augure pour la demande. Le baril de Brent valait 109,90 dollars en fin de séance européenne, en hausse de 1,20%.

(Véronique Tison pour le service français, avec la contribution de Blaise Robinson et d'Alexandre Boksenbaum-Granier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant