Les Bourses européennes terminent en hausse

le
0

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mardi, des signes d'un possible regain d'activité des fusions-acquisitions en Europe ayant favorisé entre autres les valeurs de la santé et de la pharmacie.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,58% (+26,02 points) à 4.536,07 points. Le Footsie britannique a pris 0,18% et le Dax allemand 0,37%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 progressait de 0,43% et le FTSEurofirst 300 de 0,27% après deux séances de baisse.

Le Stoxx européen de la santé a pris 0,34% et des valeurs du secteur comme le suisse Actelion (+6,32%), le danois Novo Nordisk (+1,43%) ou le britannique Shire (+3,51%) figurent parmi les plus fortes progressions du FTSEurofirst 300.

Shire a inscrit un nouveau record historique après les révélations de Reuters sur le mandat confié à Citi par le groupe pharmaceutique pour étudier d'éventuelles offres d'achat.

L'actualité des "M&A", surtout riche aux Etats-Unis, a occulté mardi les tensions en Irak, qui avaient provoqué le repli des marchés actions vendredi et lundi. Des intervenants estiment en outre que les dernières mesures de soutien de la Banque centrale européenne (BCE) devraient permettre de limiter tout repli supplémentaire.

"Alors qu'en réalité, la croissance des bénéfices sera probablement plus faible que ce que nous prévoyions sur l'ensemble de l'année, le début d'année difficile en terme de profits devrait être occulté par les mesures annoncées par la BCE", explique Andrew Arbuthnott, responsable des grandes valeurs européennes chez Pioneer Investments.

A la baisse, Alstom a cédé 1,24%, la plus mauvaise performance du CAC 40, au lendemain de la présentation de l'offre commune de Siemens et Mitsubishi Heavy Industries sur une partie de ses activités d'énergie, jugée complexe par plusieurs analystes.

Au moment de la clôture européenne, la Bourse de New York était pratiquement stable : l'indice Dow Jones cédait quelques points, le Standard & Poor's-500 était inchangé et le Nasdaq Composite gagnait 0,22%.

A la veille des décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale, le marché a mal accueilli les statistiques des prix à la consommation aux Etats-Unis, qui ont enregistré en mai leur plus forte hausse en un an (+2,1% en rythme annuel, le deuxième mois de suite à 2% ou plus). Parallèlement, les mises en chantier sont ressorties sous le consensus. et

Les statistiques de l'inflation profitent en revanche au dollar, qui prend 0,2% environ face à un panier de devises de référence tandis que l'euro revient sous 1,3550, ainsi qu'aux rendements obligataires américains.

Le pétrole progresse légèrement, autour de 113,75 dollars le baril pour le Brent et 107,10 pour le brut léger américain, les signes de rapprochement entre l'Iran et l'Occident atténuant l'impact des tensions liées à la situation en Irak.

(Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant