Les Bourses européennes terminent en hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont relevé la tête jeudi après deux séances de baisse, portées notamment par un rebond des ressources de base et la progression des cours du pétrole.

À Paris, le CAC 40 a gagné 19,38 points, soit 0,44%, à 4.437,06 points. À Francfort, le Dax a progressé de 0,62% et à Londres, le FTSE a pris 0,14%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro ont avancé respectivement de 0,59% et 0,5%.

Wall Street hésitait à l'heure de la clôture en Europe, prolongeant la tendance de la veille en réaction aux "minutes" de la Réserve fédérale qui, si elle n'exclut pas une hausse des taux à brève échéance, affirme qu'elle a besoin d'éléments supplémentaires avant de se décider.

Cet attentisme apparent tranche avec les déclarations faites mardi par deux responsables d'antennes locales de la banque centrale américaine jugeant possible une hausse des taux dès septembre.

Aux valeurs en Europe, Nestlé, qui a confirmé sa prévision d'une croissance organique cette année comparable à celle de l'an dernier, a progressé de 1,47%.

Kingfisher, auteur d'une bonne performance au deuxième trimestre, a gagné 1,87%.

Le spécialiste danois des éoliennes Vestas qui a publié des résultats meilleurs que prévu et relevé ses prévisions annuelles, s'est envolé de 9,87%, la plus forte hausse de l'indice Stoxx 600 (+0,72%).

Presque tous les indices sectoriels ont fini dans le vert à commencer par celui des ressources de base, qui a pris 2,13% grâce notamment à ArcelorMittal (+3,14%, deuxième plus forte hausse du CAC), soutenu par une recommandation favorable.

Sur le marché des changes, le discours prudent de la Fed continue de peser sur le dollar, qui recule de 0,45% face à un panier de devises de référence. L'euro se raffermit, autour de 1,1333 dollar.

Autre effet des signaux venus de la Fed, les rendements des obligations d'Etat de la zone euro se replient, celui du Bund à 10 ans perdant 3,8 points de base à -0,087%.

Sur le front du pétrole, le Brent gagne autour de 1,6%, repassant la barre des 50 dollars pour la première fois depuis six semaines.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant