Les Bourses européennes terminent en hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mercredi en hausse, portées par une belle envolée pour Deutsche Post, avec une septième séance de hausse consécutive pour l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,09% à 4.430,86 points. Le Footsie britannique a pris 0,1% et le Dax allemand 0,2%. L'indice EuroStoxx 50 et le FTSEurofirst 300 ont progressé respectivement de 0,03% et 0,18%.

Parmi les gagnants du jour, Deutsche Post, premier groupe mondial de services postaux et de logistique, a progressé de 4,60%, plus forte hausse de l'indice EuroStoxx 50 après avoir revu à la hausse ses objectifs de résultats jusqu'en 2020.

A Paris, l'action Alcatel-Lucent a signé la plus forte hausse du CAC 40 (+3,17%), soutenue par l'optimisme des investisseurs après plusieurs annonces jugées favorables et des signaux prometteurs.

A noter également la belle performance de TF1, plus forte hausse de l'indice EuroStoxx 600 (+7,13%) après que Morgan Stanley et Citigroup ont publié des notes favorables.

Sur le marché des changes, l'euro a fléchi face au dollar (-0,22% vers 1530 GMT), effaçant de modestes gains engrangés en début de journée après qu'Eurostat a annoncé que les prix à la production dans la zone euro avaient reculé plus que prévu en février.

Cette donnée plaide en faveur d'une nouvelle mesure d'assouplissement de la part de la Banque centrale européenne (BCE), même si les opérateurs du marché monétaire et les économistes interrogés par Reuters préviennent qu'il ne faut pas attendre grand-chose de la réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE qui se tiendra jeudi.

Les investisseurs n'en seront pas moins en alerte et le seront encore vendredi dans l'attente des chiffres de l'emploi pour le mois de mars aux Etats-Unis.

Avant les statistiques du gouvernement américain, le cabinet ADP a publié mercredi le nombre de créations d'emplois du secteur privé en mars, en augmentation à 191.000 contre 178.000 en février mais légèrement inférieur aux prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui en attendaient 195.000.

Les cours du pétrole sont repartis en nette baisse après s'être maintenus en début de séance. Le Brent reculait de 1,24% vers 15h30 GMT après avoir déjà cédé 2% mardi à la suite de l'annonce par les rebelles libyens de la réouverture imminente de ports pétroliers clés. Le baril a perdu près d'un dollar pour s'approcher de son cours le plus bas depuis cinq mois, autour de 104 dollars.

Le cours du cuivre était toujours en hausse (+0,30%) à la suite du puissant séisme intervenu au large des côtes du Chili - principal exportateur du métal rouge.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant