Les Bourses européennes terminent en hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les marchés actions européens ont terminé en hausse jeudi, portés notamment par les valeurs minières et par les résultats solides publiés par plusieurs grands noms de la cote, comme le premier brasseur mondial Anheuser-Busch InBev, qui ont compensé les performances jugées décevantes de poids lourds comme Allianz ou Saint-Gobain.

A Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 28,40 points, soit 0,58% 4.910,62 points, sa première clôture au-dessus des 4.900 depuis juin 2008. Le Footsie britannique a pris 0,21% et le Dax allemand 1,04%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 gagnait 0,94% et le FTSEurofirst 300 0,96%.

A Wall Street, au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones et le S&P-500 évoluaient sur une note hésitante tandis que le Nasdaq prenait environ 0,30%. Les investisseurs affichent une certaine prudence à New York après la hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage et la baisse des prix à la consommation en janvier.

Aux valeurs, Anheuser-Busch InBev a pris 3,09% après avoir annoncé un dividende en forte hausse ainsi qu'un rachat d'actions d'un milliard de dollars, promettant d'augmenter les retours aux investisseurs dans les années à venir.

Dans son sillage, l'indice sectoriel du Stoxx 600 de l'alimentation et des boissons s'est adjugé 2,15%.

Le marché a également profité d'un rally des valeurs minières. L'indice des ressources de base a gagné 0,7%. Le cuivre (+1,89%) a touché un plus haut de six semaines, le zinc et l'aluminium ont pris respectivement 0,6% et 0,33%.

"Les prix des métaux ont sans doute touché le fond. Ils étaient en phase de stabilisation ces dernières semaines. Nous supposons que la pression baissière sur les actions des ressources de base a pris fin pour l'instant", commente Christian Stocker, stratégiste chez UniCredit à Munich.

Sur le Stoxx 600, Bureau Veritas a terminé en tête avec un gain de 7,79%, les investisseurs saluant la hausse de son bénéfice net et le maintien de son dividende.

Bayer, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, a gagné 3,69% car le laboratoire anticipe une croissance de son bénéfice brut de plus de 10% cette année grâce à de nouveaux produits.

Au chapitre des baisses, Royal Bank of Scotland a cédé 4,14% en raison d'une perte de 3,5 milliards de livres en 2014. Le groupe va par ailleurs réduire nettement sa présence dans la banque d'investissement.

Allianz a cédé 0,6%, le premier assureur européen ayant déçu au niveau de ses résultats et de son dividende.

A Paris, Saint-Gobain a perdu 2,05%, signant la pire performance du CAC 40, après des résultats 2014 sans surprise.

En revanche, Solvay, plus forte hausse de l'indice vedette parisien, a avancé de 3,80%, le groupe de chimie ayant annoncé un relèvement de son dividende.

Sur le marché obligataire, les rendements de la dette souveraine allemande à sept ans sont passés en territoire négatif pour la première fois de leur histoire, dans la perspective d'une période prolongée d'argent facile avec le programme de rachats massifs d'obligations d'Etat de la Banque centrale européenne qui doit démarrer en mars.

Aux changes, l'euro recule nettement face au dollar à 1,1210 (-1,33%), le billet vert, au plus haut depuis un mois, profitant du rebond des commandes de biens durables et des derniers chiffres de l'inflation aux Etats-Unis.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant