Les Bourses européennes terminent en hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse lundi après avoir effacé leurs pertes en début d'après-midi à la suite des déclarations d'un responsable de la Réserve fédérale (Fed) tendant à conforter les espoirs d'une nouvelle série de mesures de soutien de l'économie.

A Paris, l'indice CAC 40 a gagné 0,86% à 3.462,83 points et à Francfort, le Dax a avancé de 1,1%, alors que Londres était fermé ce lundi. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 a clôturé en hausse de 1,13%, après avoir rebondi sur une ligne de soutien clé formée à partir des plus hauts de 2011 et 2012.

Charles Evans, le président de la Fed de Chicago, a déclaré que la banque centrale américaine devrait lancer immédiatement un nouveau cycle d'assouplissement de sa politique monétaire consistant à racheter des obligations aussi longtemps qu'il le faudra pour assurer une baisse régulière du taux de chômage.

De plus, après des semaines de spéculation sur des interventions de la Banque centrale européenne et de la Fed, les investisseurs espèrent obtenir des débuts de réponse à Jackson Hole (Wyoming), où Ben Bernanke (Fed) et Mario Draghi (BCE) s'exprimeront respectivement vendredi et samedi.

L'euro, tout comme les actions, a bien résisté à l'annonce dans la matinée d'un recul de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne pour le quatrième mois consécutif, qui souligne que la première économie de la zone euro est de plus en plus affectée par la crise.

"Cette annonce montre clairement que l'Allemagne n'en sortira pas indemne si le reste de la zone euro tombe dans une récession profonde", commente Boris Schlossberg, directeur général de FX Strategy chez BK Asset Management à New York. "En conséquence, les dirigeants politiques pourraient désormais tempérer leurs exigences d'austérité et au contraire engager des politiques de relance de la croissance."

En attendant la réunion des banquiers centraux et les détails concernant le plan de rachat d'obligations de la BCE, les futures sur Bund allemands - traditionnelles valeurs refuge - ont perdu du terrain, bien que les fourchettes de fluctuation soient restées limitées.

Les cours du pétrole, qui gagnaient du terrain à mi-séance, se sont retournées à la baisse, avec un baril de Brent sous les 113 dollars, les dégâts causés par la tempête Isaac dans des raffineries américaines dans le golfe du Mexique tendant à réduire la demande de brut.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant