Les Bourses européennes terminent en hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi, prolongeant leurs gains de mardi, de bonnes surprises sur le front des résultats et de la conjoncture aux Etats-Unis ayant calmé les inquiétudes sur les valorisations et la reprise.

Toutefois, l'aversion au risque continue à soutenir le marché obligataire - avec un rendement du Bund allemand à 10 ans à 1,147%, près de son plus bas record de 1,126% - en vue de nouvelles sanctions contre la Russie liées à la crise ukrainienne et après le crash de l'avion de Malaysia Airlines en Ukraine.

À Paris, le CAC 40 a gagné de 0,16% à 4.376,32 points. Le Footsie britannique a fini sur une note stable (+0,04%) et le Dax allemand a pris 0,2% alors que l'EuroStoxx 50 a progressé de 0,08%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a pris 0,1%, soutenu notamment par des résultats meilleurs que prévus du néerlandais AkzoNobel (+3,91%).

En revanche, GlaxoSmithKline a perdu 4,73% et pesé sur la tendance à Londres. Le laboratoire britannique, affecté également par l'appréciation de la livre sterling, a abaissé sa prévision de bénéfice annuel après un recul plus marqué que prévu de ses ventes au deuxième trimestre.

Les gains ont été plus limités en Europe - où le rythme de la reprise est plus lent et l'impact du ralentissement russe plus fort - qu'en Asie et aux Etats-Unis où la tendance a été soutenue par les résultats supérieurs aux attentes de poids lourds de la cote comme Apple et Verizon.

"Les tensions géopolitiques empêchent le marché d'évoluer plus favorablement en Europe", a dit Christian Stocker, responsable de la stratégie chez UniCredit. "On aura une consolidation liée à l'incertitude et aux valorisations élevées."

La crainte que l'économie de la zone euro ne soit affectée par les sanctions contre la Russie, ainsi que les perspectives divergentes entre les Etats-Unis et la zone euro en matière de taux d'intérêt, pèsent également sur l'euro au profit du dollar qui se maintient près d'un pic de huit mois, à 1,34 pour un euro.

Deux avions transportant une quarantaine de corps de victimes du vol MH17 de la Malaysia Airlines dans des cercueils en bois ont décollé de Kharkiv, en Ukraine, à destination des Pays-Bas. Parallèlement, deux avions de combat ukrainiens ont été abattus par les rebelles pro-russes dans l'est de l'Ukraine, selon un porte-parole de l'armée.

Dans le même temps en Israël, le chef de la diplomatie américaine John Kerry a atterri à Tel Aviv pour tenter d'aider à trouver un accord de trêve dans la bande de Gaza, où l'armée israélienne poursuit son offensive.

Sur le front des résultats, les investisseurs attendent notamment AT&T et Facebook ce soir après la clôture de Wall Street, puis General Motors, Caterpillar et 3M jeudi avant l'ouverture.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant