Les Bourses européennes terminent en hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, portées par l'envolée des valeurs minières et une croissance de l'emploi plus forte que prévu aux Etats-Unis.

L'économie américaine a créé en février 242.000 emplois et le taux de chômage est resté à 4,9%, son plus bas niveau en huit ans, des chiffres qui reflètent plus que jamais une vigueur du marché du travail qui pourrait apaiser encore un peu plus les craintes d'une récession et permettre à la Réserve fédérale (Fed) de relever progressivement les taux cette année.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé sur un gain de 0,92% (40,54 points) à 4.456,62. Le Footsie britannique a pris 1,13% et le DAX allemand 0,74%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,81% et le FTSEurofirst 300 de 0,61%.

Sur la semaine, le CAC a gagné 3,29% et l'EuroFirst 2,97%, affichant tous deux leur troisième semaine de rebond après un début d'année difficile.

"Les conditions du marché de l'emploi s'améliorent mais ce sont vraiment des chiffres mitigés, susceptibles de laisser aisément la Fed en suspens. Elle fera une pause mais elle ne s'arrêtera pas et la différence est de taille. Je continue à penser qu'il pourrait y avoir une hausse en juin, mais pas avant", dit Brian Jacobsen (Wells Fargo Funds Management).

A la clôture en Europe, les grands indices américains avançaient de 0,4% et le marché brésilien atteignait un pic de six mois (+4%) en réaction à l'interpellation de l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva dans le cadre de l'enquête pour corruption chez Petrobras (+13,24%).

Le secteur des ressources de base en Europe s'est envolé de 6,44% et l'automobile (+0,9%) a progressé pour sa septième séance d'affilée, portée par des achats à bon compte après un accès de faiblesse du secteur.

Aux valeurs, Gemalto a bondi de 9,12% après avoir anticipé une nette amélioration de sa marge brute 2016 et avoir fait mieux qu'attendu en 2015 grâce au paiement et au redémarrage des programmes gouvernementaux.

Banca Carige a chuté de 9,6% après avoir annoncé que la Banque centrale européenne (BCE) lui avait demandé d'élaborer un nouveau plan stratégique d'ici fin mai et un nouveau plan de dotation en capital d'ici fin mars.

Après une première réaction positive à la statistique de l'emploi, le dollar a touché son plus bas niveau d'une semaine face à l'euro et a fléchi contre le yen. Les cambistes estiment que la baisse du salaire horaire moyen aux Etats-Unis l'emportera sur les créations d'emplois pour inciter la Fed à retarder toute hausse de son taux directeur.

Les bons chiffres de l'emploi et la baisse du dollar ont profité aux matières premières, surtout aux métaux. Le cours du cuivre a grimpé à son plus haut niveau en près de quatre mois, en progression de 3,65%.

Sur le marché du pétrole, le Brent a retrouvé son niveau du 4 janvier, en hausse de plus de 1% à 38,15 dollars le baril.

(Anirban Nag, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant