Les Bourses européennes terminent en forte baisse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse mercredi, plombées à la fois par le pic de huit semaines inscrit par l'euro face au dollar dans la foulée de la publication d'un produit intérieur brut (PIB) américain nettement inférieur aux attentes et par des résultats d'entreprises jugés mitigés.

Wall Street était également en recul, mais nettement moins, au moment de la clôture en Europe tandis que le prix des Bunds allemands et celui des emprunts du Trésor américain reculait de près de 1% avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale, attendue à 20h00.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 2,59% (-133,99 points) à 5.039,39 points. Le Footsie britannique a cédé 1,2% et le Dax allemand, très sensible aux variations de l'euro avec le nombre de valeurs exportatrices qui le composent, a plongé 3,21%.

L'indice EuroStoxx 50 a perdu 2,65% et le FTSEurofirst 300 2,08%. Malgré la baisse de ce mercredi, ces deux indices restent en hausse de quelque 15% depuis le début de l'année.

L'indice regroupant les principales Bourses mondiales reculait de 0,47% après les données relatives à la croissance américaine, ressortie à 0,2% au premier trimestre 2015 alors que les économistes avaient tablé sur un PIB en hausse de 1,0%.

Même si certains facteurs temporaires, comme la rigueur de l'hiver, ont pesé sur l'activité américaine, ces chiffres tendent à réduire la probabilité de voir la Réserve fédérale entamer dès le mois de juin le relèvement de ses taux d'intérêt.

Les investisseurs scruteront donc de près les déclarations de la banque centrale américaine pour essayer d'anticiper quand interviendra la première hausse des taux en près de dix ans. Le scénario désormais jugé le plus probable est celui d'un premier relèvement au second semestre, voire pas avant 2016.

Le pétrole est l'un des rares actifs financiers à avoir progressé ce mercredi, porté par la décision du roi Salman d'Arabie saoudite de remanier son équipe et de changer d'héritier, qui induit également un changement à la tête de Saudi Aramco, la compagnie pétrolière nationale du pays.

Du côté des valeurs individuelles, le titre ABB a perdu 0,9% à 20,89 francs suisses après que le groupe industriel a fait état d'un recul de 9% de son bénéfice opérationnel, sous le coup notamment d'effets de change défavorables.

Le distributeur belge Delhaize a vu son action plonger de 8,3% à 74,5 euros dans la foulée de l'annonce d'un bénéfice d'exploitation trimestriel inférieur au consensus, conséquence des investissements consentis pour regagner de la clientèle en Belgique.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant