Les Bourses européennes terminent en baisse, Paris cède 0,76%

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Alors que Wall Street est restée fermée lundi en raison de l'ouragan Sandy qui s'approche des côtes américaines, les Bourses européennes ont terminé en recul, le secteur de l'assurance pesant lourdement à la baisse, sur les anticipations des coûts importants qu'il devra supporter pour indemniser les victimes.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,76% (26,20 points) à 3.408,89 points. Le Footsie britannique a perdu 0,2% et le Dax allemand 0,4%, tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a reculé de 0,34%.

Les titres Swiss Re et Hannover RE ont perdu respectivement 2,54% et 2,74% sur la séance, l'indice du secteur de l'assurance cédant 1,16%.

A Paris, l'action Saint-Gobain a perdu 1,76%, Standard & Poor's ayant abaissé sa perspective à négative sur al note du groupe.

En revanche, l'action UBS a bondi d'environ 7,3% à la suite d'informations de presse selon lesquelles la banque suisse devrait annoncer des suppressions d'emplois pouvant aller jusqu'à 10.000 postes et isoler ses activités sur les marchés de taux dans une unité distincte, dont la taille sera réduite.

Aux Etats-Unis, Wall Street est restée fermée. Les météorologues du Centre national des ouragans (NHC) estiment que l'ouragan de 1.600 km de large, qui doit d'abord toucher les régions de New York et du New Jersey avant de s'enfoncer vers Philadelphie et la Pennsylvanie, pourrait être la plus grave perturbation de l'histoire des Etats-Unis.

Aucune décision définitive n'a encore été prise pour la séance de mardi, mais avec l'ouragan qui se rapproche et les perturbations qu'il entraîne pour les transports publics, il semble très vraisemblable que le New York Stock Exchange (Nyse) et le Nasdaq resteront clos.

Le marché obligataire sera fermé mardi, a par ailleurs dit une organisation professionnelle.

En Europe, les rendements de la dette espagnole et italienne sont en hausse, en réaction à la menace de Silvio Berlusconi de retirer le soutien de son bloc au gouvernement de coalition de Mario Monti, semant le trouble avant les élections du printemps 2013. Les futures sur Bunds ont atteint un plus haut de deux semaines, bénéficiant d'une certaine appétence pour les valeurs-refuge des investisseurs, déçus par la saison des résultats.

L'euro recule face au dollar et au yen, de nouveau pénalisé par la difficulté que rencontre la Grèce pour trouver un accord avec ses créanciers internationaux en vue d'obtenir une nouvelle tranche d'aide, et par le silence de Madrid, qui n'a toujours pas sollicité d'aide internationale.

Les cours du pétrole sont orientés à la baisse, l'ouragan Sandy menaçant les raffineries américaines. Les oléoducs et terminaux pétroliers situés le long de la côte des Etats-Unis menacée par l'arrivée de l'ouragan Sandy ferment en effet les uns après les autres, ce qui devrait contraindre les régions peuplées du Nord-Est des Etats-Unis à puiser dans les réserves de carburant.

Catherine Monin pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant