Les Bourses européennes terminent en baisse malgré le pétrole

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mercredi après deux séances de progression d'affilée, malgré la poursuite de la hausse des cours du pétrole, les investisseurs s'inquiétant à nouveau pour la croissance mondiale.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en recul de 0,61% (27,13 points) à 4.448,73 points. Le Footsie britannique a gagné 0,27%, soutenu par les valeurs minières, mais le Dax allemand a reculé de 0,69%, l'indice EuroStoxx 50 de 0,69% aussi et le FTSEurofirst 300 de 0,59%.

Des indicateurs mitigés en provenance de Chine et la décision de la Banque mondiale de revoir à la baisse sa prévision de la croissance mondiale en 2016 ont pesé sur le sentiment de marché.

Contre la tendance, l'indice des valeurs liées aux matières premières a encore gagné 1,95%, sa cinquième séance de hausse de suite, bénéficiant toujours de l'accès de faiblesse du dollar depuis les chiffres américains de l'emploi vendredi qui ont éloigné la perspective d'une hausse des taux de la Réserve fédérale.

L'indice pétrolier a pris pour sa part 0,29%, en hausse pour la troisième séance consécutive, et celui des services aux collectivités a profité de son statut défensif pour gagner 0,70%.

Tous les autres compartiments ont fini en baisse, avec notamment un recul de 1,16% pour le secteur bancaire et de 1,26% pour les valeurs du tourisme et du transport aérien, plus forte baisse sectorielle du jour.

L'indice des bancaires a été plombé par l'établissement autrichien Erste (-3,84%) après l'annonce de la cession de quelque 17,4 millions d'actions de la banque par la compagnie d'assurance Uniqa.

L'électricien allemand E.ON a pris 3,53% à 9,38 euros. Son président du directoire, Johannes Teyssen, a appelé les actionnaires à soutenir le projet de la société de se séparer d'Uniper, sa production d'énergie conventionnelle.

Le spécialiste des services de paiement Ingenico a perdu 7,23% à 100,75 euros, plus net recul du SBF 120, après la publication par son concurrent américain VeriFone Systems de résultats trimestriels inférieurs aux attentes, qui chute de plus de 28% à Wall Street.

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund à 10 ans est tombé à un plus bas record, de 0,035%, le titre de référence de la dette allemande ayant bénéficié de la nervosité avant le référendum sur la maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne. Le lancement des rachats d'obligations d'entreprises de la BCE a aussi poussé le rendement tout près de zéro, en attendant de passer éventuellement en territoire négatif.

Le dollar est tombé à son plus bas niveau en cinq semaines face à un panier de devises et se traite autour de 1,14 pour un euro, en baisse de 0,4%.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant