Les Bourses européennes terminent en baisse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi, après la parution d'un indicateur décevant sur l'économie allemande, tandis que Wall Street est aussi en recul, dans l'attente d'un discours de Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale des Etats-Unis, devant le Congrès américain.

L'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne a accusé une baisse inattendue en juillet à la suite d'une série de publications qui témoignent de la persistance de la crise dans la zone euro.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,71% (-27,55 points) à 3851,03 points. Le Footsie britannique a perdu 0,45% et le Dax allemand a cédé 0,41%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 recule de 0,78%.

"Les récentes hausses ont poussé les investisseurs à prendre leurs bénéfices", explique Christian Stocker, stratège pour UniCredit. "Les gens sont également prudents car ils craignent que la série de résultats d'entreprises du second trimestre soit décevante."

Au niveau des valeurs, l'action Telecom Italia a perdu 3,4% à 0,4864 euro, enregistrant ainsi l'une des baisses les plus importantes de l'indice FTSEurofirst 300. Le titre a baissé à son plus bas niveau historique après la décision de l'opérateur de réexaminer son projet de scission de son réseau de téléphonie fixe, ce qui risque d'entraver ses efforts de réduction de sa dette.

À Wall Street, le Dow Jones perd 0,37% et le Standard & Poor's 500 cède 0,55% vers 15h50 GMT, tirés vers le bas par les secteur de l'énergie et des services aux collectivités, alors que les investisseurs restent timides avant l'audition semestrielle mercredi de Ben Bernanke devant le Congrès.

Les analystes s'attendent à voir le président de la Fed donner des indices sur le maintien du programme de rachats d'actifs.

Comme en Europe, les indices new-yorkais sont en outre affaiblis par des prises de bénéfices, consécutives à la hausse enregistrée au cours des dernières séances par Wall Street. Le S&P 500 a observé lundi sa huitième journée consécutive de progression.

Sur les marchés obligataires, les futures sur le Bund allemand montent au-dessus de 143,5, car certains investisseurs se sont tournés vers cette valeur refuge, après la parution de l'indice ZEW. Les coûts d'emprunt à court terme de l'Espagne ont par ailleurs augmenté à l'occasion d'une adjudication de bons du Trésor à six et 12 mois.

Sur le marché des changes, le dollar s'affaiblit face à l'euro, dans la perspective d'une poursuite de la politique accommodante de la Fed.

Le renforcement de la monnaie européenne est néanmoins limité par la confirmation à 1,6% de l'inflation dans la zone euro, un taux modeste qui ne devrait pas pousser la Banque centrale européenne (BCE) à remonter des taux directeurs tombés très bas.

Le baril de Brent est en légère progression et reste au-dessus de 109 dollars, en partie à cause des tensions en Egypte, où sept personnes ont été tuées dans des heurts au cours de la nuit de lundi à mardi.

Julien Dury pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant