Les Bourses européennes terminent en baisse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé jeudi en baisse, pénalisées notamment par les inquiétudes sur le niveau de valorisation des secteurs de croissance comme les nouvelles technologies alors que l'euro regagne du terrain.

Les investisseurs réagissent également à l'offensive de l'Arabie saoudite et de ses alliés contre les Houthis au Yémen, laissant craindre une nouvelle guerre au Proche-Orient.

À Paris, le CAC 40 a terminé en repli de 14,64 points, soit 0,29%, à 5.006,35 points. Le Footsie britannique a perdu 1,37% et le Dax allemand 0,18%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a abandonné 0,39% et le FTSEurofirst 300 0,86%.

L'Arabie saoudite a lancé jeudi avec ses alliés sunnites de la région du Golfe une campagne de frappes aériennes au Yémen pour repousser les Houthis chiites qui assiègent Aden, le grand port du sud du pays où s'est réfugié le président yéménite.

Après les premières frappes, les cours du pétrole ont bondi de près de 6%. Le baril de Brent de la mer du Nord se traitait à 58,90dollars, en hausse de 4,28%, vers 17h00 GMT.

Sur le Stoxx 600, les indices ont terminé dans le rouge à l'exception de l'automobile, qui a gagné 0,96%.

Les technologiques (-1,58%) ont accusé l'une des plus fortes baisses en Europe, en raison des interrogations sur les perspectives de croissance.

Le secteur a progressé de 42% depuis la mi-octobre, surperformant largement le marché avec un PER de 20,4 fois les bénéfices pour les 12 prochains mois, contre une moyenne sur 10 ans de 16,2.

Par comparaison le Stoxx 600 s'échange à 16 fois les bénéfices attendus, selon Thomson Reuters Datastream.

Citigroup a par ailleurs abaissé ses prévisions pour le marché mondial des smartphones.

A Paris, l'équipementier télécoms Alcatel-Lucent a perdu 1,87%, troisième plus forte baisse du CAC 40. L'action à Paris du groupe de semi-conducteurs STMicroelectronics a décroché de 3,74%. Le concepteur britannique de puces ARM Holding a abandonné 4,17% à Londres et ASML Holding a perdu 4,85% à Amsterdam.

Hors technologiques, le chimiste suisse Clariant s'est envolé à Zurich de plus de 10%, en réaction à un intérêt du groupe allemand Evonik (-1,35%), signant la meilleure performance du Stoxx 600.

Aux changes, l'euro se traite à 1,0916 face au dollar, en légère baisse de 0,48% mais la monnaie européenne revient d'un plus bas touché la semaine dernière à 1,0457 dollar.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant