Les Bourses européennes terminent en baisse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi, enregistrant sur le mois de janvier leur première perte mensuelle depuis août, pénalisées par les turbulences sur les marchés émergents, les craintes de déflation en Europe et des résultat mitigés.

La hausse des prix de détail dans la zone euro a ralenti en janvier, contrairement aux attentes, une évolution qui devrait compliquer les efforts de la BCE pour soutenir la reprise de l'économie des 18 pays membres et qui s'est traduite par une baisse des taux à court comme à long terme au sein du bloc.

Les dégagements sur les marchés émergents ont repris de plus belle, la contagion s'étendant aux marchés d'Europe centrale qui avaient été jusqu'à présent relativement épargnés. La Réserve fédérale des Etats-Unis a annoncé mercredi une deuxième réduction de ses achats d'obligations mensuels qui constituaient un puissant soutien aux prix des actifs risqués en particulier dans les pays émergents.

À Paris, le CAC 40 a fini en baisse de 0,34% (14,30 points) à 4.165,72 points. Le Footsie britannique a cédé 0,43% et le Dax allemand 0,71%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,44% et le FTSEurofirst 300 de 0,24%.

Sur le mois, le CAC 40 affiche un repli de 3,03%, tandis que l'EuroStoxx recule de 3,06%.

La saison des résultats s'accélère en Europe comme aux Etats-Unis et joue dans les deux sens.

D'un côté, le secteur du luxe limite les pertes, particulièrement à Paris, après la publication de résultats de LVMH marqués par une bonne dynamique chez Vuitton et une hausse de 7% du dividende.

LVMH s'adjuge 7,88% en clôture, plus forte hausse du CAC, suivie de Kering (+2,21%).

De même, l'opérateur télécoms britannique BT termine en hausse de près de 3,4% après avoir renoué avec la croissance de son chiffre d'affaires.

De l'autre, Electrolux chute de 8,84%, plus forte baisse du Stoxx 600, sanctionné après la publication de résultats en baisse plus marquée que prévu.

Selon StarMine SmartEstimates, les résultats des entreprises composant le STOXX Europe 600 devraient être, en moyenne, en retrait de 2,5% sur le consensus.

Sur le marché des changes, l'euro a cédé du terrain face au dollar et au yen, l'annonce d'un ralentissement de la hausse des prix au sein de ma zone euro relançant les anticipations sur une initiative de la Banque centrale européenne dont le conseil des gouverneurs se réunit la semaine prochaine.

Le Brent est repassé sous le seuil de 107 dollars le baril cédant près d'un dollar à 106,97 après ses gains de jeudi à la faveur du PIB américain et du temps froid aux Etats-Unis.

Marc Joanny, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant