Les Bourses européennes terminent dans le vert après la BCE

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES SALUENT LA DÉCISION DE LA BCE
LES BOURSES EUROPÉENNES SALUENT LA DÉCISION DE LA BCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse, à l'exception notable de Londres qui est en baisse, les investisseurs ayant globalement apprécié les décisions de la Banque centrale européenne (BCE).

La BCE a annoncé jeudi un ensemble de mesures destinées à lutter contre la faiblesse de l'inflation, à relancer le crédit et à soutenir la reprise au sein de la zone euro, abaissant ses taux directeurs jusqu'à tester le passage en territoire négatif de son taux de dépôt et offrant aux banques de nouvelles facilités de refinancement à long terme.

La BCE a également baissé ses taux directeurs à de nouveaux plus bas historiques afin de prévenir tout risque de déflation au sein de la zone euro et d'affaiblir le taux de change de l'euro.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,06% (47,73 points) à 4.548,73 points après avoir touché dans l'après-midi 4.577,70 points, un niveau que l'on n'avait plus vu depuis fin juin 2008. Le Footsie britannique a cédé 0,08% et le Dax allemand a pris 0,21% après avoir touché un plus haut historique à 10.013,69, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a gagné 0,9% et le FTSEurofirst 300 0,4%.

La hausse s'est avérée plus prononcée sur les marchés périphériques de la zone euro, avec le gain de 1,12% de l'Ibex espagnol, celui de 1,52% de l'indice de Milan ou encore du PSI 20 lisboète (+1,02%).

"C'est très positif pour les marchés d'actions parce qu'il y a là l'annonce implicite selon laquelle les taux resteront bas pour une très longue période", a commenté Manish Singh de Crossbridge Capital. "Il y a aussi un sentiment positif parce que Draghi devrait poursuivre sur cette voie lors de la prochaine réunion."

A Paris, Orange (+3,1%), Saint-Gobain (+2,7%) et SocGen (+2,48%) se sont adjugé les trois plus belles performances de la séance. Orange, comme Bouygues (+0,86%) a profité de la perspective d'une poursuite de la réorganisation du secteur en France. Saint-Gobain a annoncé qu'il cédera le reste de sa division conditionnement Verallia dès que les conditions de marché seront réunies.

Deutsche Bank a de son côté été vivement attaquée (-3,84%) après avoir annoncé qu'elle aurait du mal à se conformer aux exigences prudentielles en raison notamment de l'ampleur des amendes qu'elle pourrait avoir à payer.

Sur le marché des changes, l'euro a effacé toutes les pertes accumulées dans la foulée des annonces de la BCE. Il s'échangeait autour de 1,3620 vers 16h00 GMT alors qu'il était tombé en séance à un plus bas de quatre mois à 1,3504.

Les emprunts allemands de référence sont restés stables, tandis que les cours des Treasuries progressent, les investisseurs étant nombreux à parier sur un maintien des politiques accommodantes des grandes banques centrales pour une longue période.

(Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant