Les Bourses européennes terminent dans le vert

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé dans le vert vendredi et non loin de leur plus haut du jour, des indicateurs américains solides, la hausse des valeurs bancaires et la baisse de l'euro ayant compensé le plongeon du géant de l'assurance Allianz après la démission de Bill Gross, l'emblématique gérant de sa filiale de gestion de fonds Pimco.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé sur un gain de 0,91% (+39,47 points) à 4.394,75 points. Le Footsie britannique a pris 0,15% tandis que l'indice EuroStoxx 50 prenait 0,54% et le FTSEurofirst 300 0,31%. Plombé par Allianz, le Dax à Francfort a cédé 0,2%.

Allianz a abandonné 6,18% en réaction au départ de Bill Gross, fondateur de Pimco et qui gérait depuis des années le Pimco Total Return Fund, le plus gros fonds obligataire du monde.

Les places européennes ont accusé le coup de la nouvelle, tombée en début d'après-midi en Europe, mais elles ont ensuite regagné du terrain.

Les valeurs bancaires de la zone euro, entre autres, ont soutenu la tendance, toujours portées par l'espoir de les voir profiter à plein des mesures exceptionnelles de soutien au crédit annoncées par la Banque centrale européenne (BCE). L'indice du secteur dans la zone euro a progressé de 0,96%, Crédit agricole de 1,15%, UniCredit de 2,22%.

Sur la semaine, le CAC 40 a perdu 1,49% et le FTSEurofirst 300 1,73%.

Les chiffres du PIB américain profitent aussi au dollar, qui progresse de 0,4% environ face à un panier de devises de référence. L'euro retombe quant à lui sous 1,27 dollar.

Sur le marché obligataire, les cours des obligations d'Etat américaines et de certains pays "périphériques" de la zone euro ont accusé le coup du départ de Bill Gross de Pimco pour Janus Capital.

Le pétrole, lui, évolue en dents de scie, le baril de Brent peinant à repasser durablement la barre des 97 dollars tandis que le brut léger évolue à un peu plus de 93 dollars.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant