Les Bourses européennes terminent dans le vert

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

(Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé dans le vert vendredi, amplifiant le mouvement amorcé la veille, même si elles ont réduit leurs gains dans l'après-midi après les résultats de plusieurs grands groupes industriels américains.

À Paris, le CAC 40 a fini en hausse de 0,59% (+27,50 points) à 4.702,79 points. Le Footsie britannique a pris 0,62% et le DAX allemand 0,39%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 progressait de 0,81% et le FTSEurofirst 300 de 0,68%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait sur une note plutôt haussière, grâce entre autres à un indicateur jugé rassurant sur le moral des ménages américains: le Dow Jones prenait 0,22%, le Standard & Poor's-500 0,2% et le Nasdaq 0,14%.

General Electric gagnait 1,37% après des trimestriels solides mais Honeywell cédait 2,38%, malgré un bénéfice supérieur aux attentes.

En Europe, la tendance a surtout été influencée par les résultats de sociétés. Ainsi Carrefour a gagné 6,6%, la meilleure performance de l'indice Stoxx 600 européen, après avoir fait état d'une accélération de sa croissance au troisième trimestre.

Nexans (+3,65%) a quant à lui profité des progrès de sa restructuration.

A l'opposé, le groupe allemand de mode Hugo Boss a chuté de 11,07% après avoir revu ses prévisions en baisse en raison du ralentissement de son marché en Chine et aux Etats-Unis.

Il a entraîné dans son sillage une bonne partie du secteur européen du luxe.

Nestlé a quant à lui cédé 1,86% après avoir abaissé sa fourchette de prévision de croissance organique pour cette année.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC 40 affiche un gain symbolique de 0,03% et le FTSEurofirst 300 une progression de 0,17%.

"Les principaux indices européens présentent des valorisations intéressantes en terme de ratio cours/bénéfice et sauf grosses surprises pendant le pic de la saison des résultats aux Etats-Unis, il semble que les investisseurs en actions aient trouvé un point d'appui après la débâcle d'août-septembre", commente Lorne Baring, directeur exécutif de B Capital Wealth Management.

"Il est clair que les politiques monétaires accommodantes vont rester en place pendant un certain temps et cela soutient aussi le sentiment général en ce moment."

Sur le marché des changes, le dollar gagne du terrain, profitant d'un regain d'anticipations d'une hausse des taux de la Réserve fédérale cette année, alors que l'euro souffre des derniers chiffres de l'inflation, qui plaident pour de nouvelles mesures de soutien de la Banque centrale européenne (BCE).

Le pétrole, lui, repart à la hausse après une semaine de lourdes pertes. Le Brent se traite juste en dessous du seuil des 50 dollars le baril tandis que le brut léger américain se rapproche de 47 dollars.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant