Les Bourses européennes terminent dans le rouge

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mercredi, à l'image de la tendance à Wall Street, dans un climat de prudence sur les marchés après la conclusion d'un accord provisoire au Congrès américain qui tend à renforcer les anticipations d'une réduction rapide des injections de liquidités de la Fed.

Le dollar a baissé pour la septième journée d'affilée face à l'euro, la devise européenne étant soutenue par la hausse des taux d'intérêt sur le marché monétaire, alors même que la perspective que la Banque centrale européenne (BCE) prenne de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire s'éloigne.

À Paris, le CAC 40 a reculé de 0,1% à 4.086,86 points. Le Footsie britannique a cédé 0,24% et le Dax allemand 0,41%, tandis que l'EuroStoxx 50 et le FTSEurofirst 300 ont perdu respectivement 0,46% et 0,53%.

L'EuroStoxx a abandonné 4% depuis le début du mois de décembre, revenant sous sa moyenne mobile à 50 jours, un signal négatif à court terme.

A la clôture en Europe, les grands indices américains cédaient 0,5% à 0,6%.

Un compromis budgétaire a été conclu mardi au Congrès américain pour une période de deux ans afin d'éviter une nouvelle fermeture des administrations gouvernementales le 15 janvier et de fixer le niveau des dépenses fédérales jusqu'au 1er octobre 2015.

EDF perd 2,34% alors que l'Etat a fait savoir qu'il souhaitait limiter entre 2% et 3% par an voire moins la hausse des tarifs réglementés de l'électricité sur la période 2015-2018.

Sur le marché des changes, l'euro a atteint son plus haut niveau en six semaines face au dollar mais subit des prises de profit contre le yen.

Avec l'amélioration de la conjoncture en Europe et le sentiment que la BCE est de plus en plus portée à ne rien faire pour le moment, Alvin Tan, responsable de la stratégie des changes de la Société générale, estime que la devise européenne pourrait dépasser son pic de l'année à 1,3832 dollar.

Sur le marché de la dette souveraine, les obligations du Trésor américain perdaient du terrain avant une grosse adjudication du Trésor, de 21 milliards de dollars dans la journée, dans le cadre d'une opération en trois tranches, dont la première, mardi, a suscité un solide intérêt.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut sont en repli malgré l'annonce de la plus forte baisse des stocks américains, la semaine dernière, depuis décembre 2012.

L'once d'or marque une pause après trois jours de hausse.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant