Les Bourses européennes stables à la clôture

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé vendredi sans grand changement en l'absence d'indicateurs économiques et de résultats d'entreprises capables d'influencer un marché qui semble engourdi par la torpeur estivale.

Les investisseurs ont globalement ignoré les chiffres de la croissance au deuxième trimestre en zone euro publiés dans la matinée, qui ont confirmé un tassement pour l'ensemble de la région mais une résistance plus forte que prévu de l'économie allemande.

À Paris, le CAC 40 a perdu 3,76 points (-0,08%) à 4.500,19 points. À Francfort, le Dax a abandonné 0,27% tandis qu'à Londres, le FTSE a pris 0,02%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro ont cédé respectivement 0,18% et 0,13%.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street cédait quelques fractions, les investisseurs marquant une pause après les records de clôture inscrits la veille.

Si les indicateurs européens ont peu joué sur la tendance, l'annonce d'un ralentissement plus prononcé que prévu de la croissance des investissements en actifs fixes en Chine a pesé sur les valeurs liées aux ressources de base, dont l'indice perd 1,81%, plus forte baisse sectorielle du jour.

A la hausse, le groupe danois de transport maritime et d'énergie A.P. Moller-Maersk a pris 3,14% après avoir fait état de progrès dans sa politique de réduction des coûts et maintenu sa prévision de bénéfice annuel malgré les difficultés dans ses secteurs d'activité.

Les cours du pétrole restent orientés à la hausse sur des anticipations d'une possible initiative des pays producteurs pour stabiliser le marché, mais aussi parce que le dollar baisse.

La devise américaine recule dans le sillage de statistiques américaines sur les ventes de détail et les prix à la production soulevant des inquiétudes sur la solidité de croissance de la première économie du monde

L'euro en profite pour se raffermir, aux alentours de 1,1175 dollar. Il a par ailleurs atteint un pic de trois ans face à la livre sterling, qui plonge sur des attentes de nouvelles mesures d'assouplissement de la part de la Banque d'Angleterre.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant