Les Bourses européennes se retournent à la hausse à mi-séance

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS DANS LE VERT À MI-SÉANCE
LES MARCHÉS EUROPÉENS DANS LE VERT À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes étaient passées mardi dans le vert à mi-séance, Madrid en tête, tandis que Wall Street est attendue en hausse, un retournement de tendance déclenché en cours de matinée par des anticipations croissantes d'une demande imminente d'aide de la part de l'Espagne.

Le pays serait prêt à demander dès le week-end prochain l'aide de la zone euro pour consolider ses finances publiques, mais l'Allemagne préférerait que Madrid attende encore, a-t-on appris lundi de sources européennes.

En ce début de mois et de trimestre boursiers, l'indice CAC 40 progresse de 0,26% à 3.443,77 points vers 10h50 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,5%, à Londres, le FTSE gagne 0,32 et à Madrid, l'Ibex prend 1,5%.

L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 s'adjuge 0,66%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,17% à 0,6%.

Nicolas Chéron, analyste chez FXCM, rappelle que le démarrage d'un mois ou d'un trimestre boursier est souvent déterminant pour la tendance de l'ensemble de la période. Toutefois, il recommande de rester prudent pour le moment, "aux abords d'une semaine prometteuse en termes de fondamentaux qui nous permettra d'y voir plus clair pour les semaines à venir".

La semaine sera notamment marquée par la réunion jeudi de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), puis les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis vendredi.

Pour la première fois depuis plusieurs mois, les taux d'intérêt reviennent en tête de l'ordre du jour de la Banque centrale européenne à l'occasion de sa réunion monétaire de jeudi, mais la plupart des analystes s'attendent à un statu quo.

Alstom perd 4,5%, plus forte baisse du Stoxx 600 après son augmentation de capital de 350 millions d'euros , tandis que France Télécom (+2,5%) reprend des couleurs après avoir touché un plus bas de dix ans la veille.

Les futures Bund allemand se sont retournés à la baisse, alors que le rendement de l'emprunt à 10 ans espagnol s'est détendu, à 5,77% contre 5,89% la veille, dans la conviction croissante que l'Espagne est disposée à présenter rapidement sa demande d'aide, condition nécessaire au déclenchement du plan de rachat d'obligations souveraines de la BCE.

L'euro se raffermit, autour de 1,2925 dollar après avoir touché des plus bas de trois semaines à la fin de la semaine dernière, en attendant du concret sur l'aide à l'Espagne.

Le baril de Brent a franchi les 112 dollars et le brut léger américain s'approche des 93 dollars. Les intervenants attendent les données de l'Institut américain du Pétrole (API) sur les stocks hebdomadaire de carburants ce soir (20h30 GMT).

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant