Les Bourses européennes se retournent à la baisse à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes se sont retournées à la baisse à mi-séance et l'ouverture de Wall Street est attendue en léger recul, l'attention des investisseurs s'étant reportée du budget rassurant annoncé par Madrid jeudi à l'inquiétude concernant les résultats des tests de résistance ("stress test") des banques espagnoles, qui doivent être publiés dans la journée.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 1% à 3.405,36 points vers 13h10.

À Francfort, le Dax cède 0,36% et à Londres, le FTSE est stable. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 recule de 0,95%.

Aux incertitudes concernant les "stress test", qui permettront de déterminer les besoins de recapitalisation des banques espagnoles, s'ajoute aussi l'attente de la décision imminente de Moody's sur la dette espagnole, qui pourrait abaisser sa note en catégorie spéculative ("junk").

"Ce n'est pas encore terminé. Il y a encore les résultats des 'stress test'", commente la spécialiste taux d'ING Alessandro Giansanti, qui ajoute qu'une dégradation de la note de Moody's sur l'Espagne "pourrait entraîner des ventes forcées".

Le rendement de la dette à 10 ans espagnole s'est tendu, repassant la barre des 6% dans la crainte de résultats décevants des tests de résistance, alors que l'euro et le pétrole restent fermes, toujours soutenus par l'annonce la veille par Madrid d'un budget 2013 et de réformes économiques qui semblent anticiper les conditions probables d'une demande d'aide.

Les traders hésitent cependant à accorder trop d'importance aux fluctuations du jour, notant que la tendance est influencée par des ajustements de portefeuilles de fin de trimestre.

"Ce à quoi nous assistons sont des ajustements de positions des investisseurs en fin de trimestre et en préparation de l'entrée dans un nouveau trimestre", commente Manoj Ladwa, responsable du trading chez TJ Markets. "Les marchés ont été plutôt hésitants ces derniers jours et nous nous attendons à ce qu'il continuent à osciller de la même façon."

L'euro reste soutenu après les annonces sur le budget de l'Espagne, autour de 1,2922 dollar dans l'espoir qu'une demande d'aide de Madrid permette à la BCE de lancer son programme de rachat d'obligations destiné à faire baisser les coûts d'emprunt espagnols.

Le Brent se traite autour de 112,50 dollars le baril, soutenu par les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux et l'or poursuit sa hausse autour de 1.782,60 dollars l'once.

Après l'Espagne, la France focalise également l'attention ce vendredi après l'examen en conseil des ministres d'un projet de budget 2013 qui impose un effort fiscal de 20 milliards d'euros aux ménages et aux entreprises et de 10 milliards d'économies à l'Etat pour ramener le déficit public à 3% du PIB.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant