Les Bourses européennes sans grande tendance à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES SANS TENDANCE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES SANS TENDANCE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent sans grande tendance à mi-séance et Wall Street est attendue en légère hausse, le récent rally boursier s'essoufflant dans l'attente d'une nouvelle intervention des banques centrales pour soutenir l'économie.

À Paris, le CAC 40 reculait de 0,12% (-4,06 points) à 3.445,62 points vers 10h50 GMT dans un volume d'affaires étroit représentant seulement 16,8% de la moyenne des échanges à cette heure des trois derniers mois. À Francfort, le Dax grappillait 0,08% et à Londres, le FTSE cédait 0,23%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 se repliait de 0,07%.

"Il n'y a pas beaucoup d'impulsion (étant donné les récents gains) (...), il s'agit juste d'une position d'attente pour savoir ce que réservent les banques centrales, d'ici là il ne va pas y avoir beaucoup d'engagement ni de prises de risques", a noté Yusuf Heusen, vendeur d'actions chez IG Index.

La prudence est d'autant plus de mise que plusieurs indicateurs américains sont attendus ce jeudi et devraient être scrutés de près par les investisseurs dans un numéro d'équilibriste délicat. Ces derniers guettent à la fois des signes de ralentissement économique qui pourraient alimenter les espoirs d'une nouvelle intervention des banques centrales, mais sans que ces indicateurs ne soient toutefois trop décevants pour éviter de nourrir de nouvelles inquiétudes.

Par ailleurs, les nouvelles en provenance de la Chine n'incitaient guère les investisseurs à se positionner sur le marché. Les perspectives du commerce extérieur de la Chine au second semestre s'assombrissent, affectées par la crise de la dette dans la zone euro et une reprise économique mondiale plus lente que prévu, a dit jeudi le ministère chinois du Commerce.

Aux valeurs, Bankia grimpait de 11,65% à 1,342 euro, les investisseurs spéculant sur une aide européenne d'urgence à la banque espagnole. Selon des informations de presse jeudi, Bankia serait sur le point de recevoir une aide de 30 milliards d'euros provenant du fonds de 100 milliards d'euros obtenu par Madrid auprès de ses partenaires européens.

Sur le marché des changes, le dollar a touché un plus haut d'un mois face au yen après la publication de statistiques encourageantes sur la consommation américaine qui ont réduit les attentes d'un nouveau tour d'assouplissement monétaire de la Fed.

Les cambistes limitent les prises de risque sur l'euro, en légère baisse face au billet vert, dans l'attente d'un geste de la BCE pour endiguer la crise de la dette dans la région.

Les initiatives sont également limitées sur les marchés obligataires, le future sur le Bund allemand évoluant en très légère hausse.

De son côté, le baril de Brent se négociait à plus de 116 dollars, soutenu par des craintes de perturbations dans l'approvisionnement en pétrole du Moyen-Orient et par l'annonce d'une baisse plus marquée que prévu des stocks de brut américain aux Etats-Unis.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant