Les Bourses européennes sans grande tendance à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SANS GRAND CHANGEMENT
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SANS GRAND CHANGEMENT

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sans grande tendance mercredi, les investisseurs reprenant leur souffle après le rally de la veille, d'autant que l'imminence de la publication des estimations flash des indices PMI pour le mois d'avril incite à la retenue.

À Paris, le CAC 40 cède 0,29% (12,81 points) à 4.471,40 points vers 07h10 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,08% alors qu'à Londres le FTSE avance de 0,04%. L'indice EuroStoxx 50 perd 0,23% et le FTSEurofirst 300 0,15%.

L'annonce d'un recul plus élevé qu'attendu des indices PMI français, en estimation flash, n'a pas bouleversé la tendance. Les investisseurs attendent désormais de connaître les chiffres des PMI allemands et de la zone euro.

"Les chiffres (français) d'aujourd'hui sont de nature à dire si ceux de mars étaient un feu de paille ou les prémices d'un sursaut de l'économie française", écrit dans une note déclare Michael Hewson, analyste marché en chef de CMC Markets.

Aux valeurs, Safran perd 2,5% après avoir annoncé des ventes jugées insuffisantes en dépit d'une hausse de son chiffre d'affaires trimestriel soutenue par ses activités d'aéronautique et par un retour à la croissance dans la sécurité.

Zodiac Aerospace recule de 2,6%. Le groupe a fait état d'une hausse de son résultat opérationnel courant semestriel moins forte que celle de son chiffre d'affaires, entraînant un tassement de sa marge dû notamment au renforcement de l'euro face au dollar.

L'équipementier réseaux Ericsson chute de 5% à Stockholm, sanctionné pour avoir fait part d'un bénéfice inférieur aux attentes au T1.

L'attentisme qui prévaut sur les marchés d'actions est également visible sur celui des obligations, les rendements des emprunts allemands de référence restant stables, et sur les changes qui ne varient quasiment pas.

Les cours du brut se stabilisent, tout en restant en très léger retrait avant la publication dans l'après-midi de l'état de stocks de pétrole américain qui pourraient montrer une augmentation à des niveaux historiques.

(Nicolas Delame pour le service français, édité par véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant