Les Bourses européennes s'éparpillent à mi-séance

le
0
DIVERSES TENDANCES POUR LES BOURSES EUROPÉENNES À MI-SÉANCE
DIVERSES TENDANCES POUR LES BOURSES EUROPÉENNES À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent dans le désordre mercredi à mi-séance et Wall Street est attendue sans grand changement à l'ouverture, un calme relatif paraissant régner sur les marchés après l'euphorie ayant suivi la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,48% (21,70 points) à 4.526,65 points vers 10h20 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,62% et à Londres, le FTSE progresse de 0,42%, soutenu par les valeurs minières.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 abandonnent respectivement 0,5% et 0,3%, tandis que le Stoxx 600 recule de 0,3%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street stable, à proximité des records battus lors des deux dernières séances, la prudence étant de mise avant la publication, à 19h00 GMT, du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale qui devrait confirmer l'imminence d'un resserrement monétaire aux Etats-Unis.

En Europe, l'annonce d'une croissance plus forte que prévu du secteur privé de la zone euro au mois de novembre a eu peu d'effet sur la tendance.

Les banques italiennes, sous pression à l'approche du référendum du 4 décembre sur un projet de réforme constitutionnelle, ont en revanche pesé sur les indices avec notamment un repli de près de 2,8% pour UniCredit et de 2,5% pour Intesa Sanpaolo, qui tirent vers le bas la Bourse de Milan (-1,3%).

A Paris, Vinci a rebondi de plus de 2% en séance et gagne encore 1,4% à la mi-journée après avoir perdu mardi jusqu'à plus de 18% sur une fausse information faisant état d'une révision de ses comptes et du renvoi de son directeur financier.

Toujours à Paris, Safran cède autour de 1% après l'annonce de la cession par l'Etat de 1,39% du capital de l'équipementier pour l'aérospatiale et la défense.

A Londres, le voyagiste Thomas Cook s'envole de plus de 11% après avoir prédit une croissance sur l'exercice en cours et fait état d'un bon démarrage de ses réservations estivales.

Sur le marché des changes, le dollar s'apaise après avoir beaucoup progressé face à un panier de devises de référence.

Sur le front du pétrole, les cours sont orientés modérément à la hausse dans l'attente d'un accord de limitation de la production afin de soutenir les prix.

La Bourse de New York a fini mardi en légère hausse avec des records pour les trois grands indices pour la deuxième séance d'affilée, malgré un repli du secteur de la santé.

La séance de mercredi sera marquée par une série d'indicateurs américains en cette veille de Thanksgiving, notamment les chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage (13h30 GMT).

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant