Les Bourses européennes repassent dans le vert à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À LA MI-SÉANCE

(Reuters) - Les Bourses européennes, en baisse depuis l'ouverture, sont repassées dans le vert à mi-séance après des chiffres meilleurs qu'attendu des indices PMI européens.

Wall Street est en outre attendue en léger rebond à l'ouverture après la baisse marquée de vendredi.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,02% à 1.216,65 points vers 11h20 GMT après avoir touché un plus bas d'un mois à 1.201,51 et l'EuroStoxx 50 progresse de 0,35%. A Paris, le CAC 40 (+0,78%) est repassé dans le vert à 3.969,63 points après une brève incursion sous le seuil des 3.900 points. À Francfort, le Dax gagne 0,40% mais à Londres, le FTSE recule de 0,13%.

L'indice des directeurs d'achats du secteur manufacturier de la zone euro est remonté à son plus haut niveau en quinze mois à 48,3 en mai selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit, alors que le marché l'attendait inchangé à 47,8.

Ce chiffre, publié après l'ouverture des places européennes, a permis à celles-ci de récupérer le terrain abandonné à l'ouverture.

Certains secteurs ont même pu renouer avec la hausse, à l'instar des ressources de base (+0,67%).

S'il se traduit par un relatif soulagement sur les Bourses, ce chiffre n'occulte pas totalement la principale préoccupation des investisseurs: le risque de voir la Réserve fédérale américaine entamer prochainement la diminution graduelle de ses achats d'actifs sur les marchés.

L'indice MSCI mondial, qui regroupe quelque 9.000 valeurs dans 45 pays, a ainsi touché son plus bas niveau depuis fin avril.

Le chiffre meilleur qu'attendu du PMI de la zone euro pèse sur les obligations d'Etat allemandes mais ne suffit pas à enrayer la remontée des rendements des pays "périphériques", Espagne et Italie en tête.

L'euro, lui, se maintient au-dessus de 1,30 dollar, profitant du repli généralisé du billet vert.

L'or, profitant de la baisse des actions, a repassé le seuil des 1.400 dollars l'once.

Quant au pétrole, il est reparti à la hausse après sa baisse du début de journée, qui avait fait tomber le baril de Brent sous le seuil de 100 dollars.

Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant