Les Bourses européennes regagnent du terrain à la mi-séance

le
1
LES BOURSES EUROPÉENNES REGAGNENT DU TERRAIN À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES REGAGNENT DU TERRAIN À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes regagnent du terrain jeudi à mi-séance, soutenues par des rachats à bon compte tandis que Wall Street s'annonce sur une note stable dans des marchés assaillis par des doutes sur la poursuite de la politique ultra-accommodante de la Fed à son rythme actuel.

La reprise tangible de l'économe américaine a récemment incité des responsables de la Fed à évoquer la possibilité de limiter les injections de liquidités de la banque centrale plus tôt que prévu. Les investisseurs s'interrogent sur le calendrier et l'impact d'une telle décision.

À Paris, l'indice CAC 40 rebondit de 0,7% à 4.001,86 points vers 10h30 GMT, après son recul de 1,89% la veille. À Francfort, le Dax gagne 0,5% et à Londres, le FTSE avance de 0,15%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 reprend 0,54%, soutenu notamment par les valeurs cycliques et financières.

Certains intervenants soulignent toutefois qu'il faudra attendre les chiffres mensuels de l'emploi - déterminants pour la Fed - avant de se faire une idée précise de l'évolution de sa politique monétaire.

"On voit arriver quelques acheteurs à bon compte sur les décombres d'hier. Ils se fondent sur la perspective que de mauvais chiffres de l'emploi aux Etats-Unis (dont la publication est attendue le 7 juin) vont reporter la décision de la Fed et déclencher un nouveau 'rally' pour les actions", estime Mike McCudden, responsable du marché des dérivées à Interactive Investors.

Le dollar reste faible vis-à-vis du yen, la correction boursière incitant les intervenants à chercher refuge auprès de la devise nippone et à dénouer leur positions longues sur le dollar. Le billet vert se traite autour de 101,25 yens et recule aussi face à l'euro, autour de 1,2975.

La plupart des analystes s'attendent néanmoins à une hausse de la devise américaine dans les mois à venir dans la perspective du ralentissement des rachats d'actifs de la Fed.

Les futures sur Bund allemand restent bien orientés, profitant de la défiance vis-à-vis des actifs à risque. Reflet de la crainte des investisseurs de perdre le soutien de la banque centrale américaine, les coûts d'emprunt à 10 ans de l'Italie ont augmenté pour la première fois en trois mois lors d'une adjudication qui s'est tenue ce matin.

Le Brent est reparti à la baisse après avoir essuyé mercredi son recul quotidien le plus marqué en près d'un mois. Face aux inquiétudes liées à la Fed, à la croissance chinoise et à l'abondance d'offre, les cours du pétrole devraient aligner leur troisième mois de pertes d'affilée.

Les investisseurs attendent les inscriptions au chômage et la nouvelle estimation de la croissance américaine au deuxième trimestre cet après-midi.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5764759 le jeudi 30 mai 2013 à 14:09

    Tokyo plonge de plus de 5%, la situation en France se dégrade un peu plus tous les jours et la bourse monte régulièrement