Les Bourses européennes réduisent leurs pertes à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES RÉDUISENT LEURS PERTES À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES RÉDUISENT LEURS PERTES À LA MI-SÉANCE

PARIS, A16 (Reuters) - Les Bourses européennes ont réduit leurs pertes jeudi à mi-séance, alors que l'euro a enfoncé le plancher des 1,30 dollar, la perspective d'un nouveau report du plan de sauvetage de la Grèce réveillant la nervosité des investisseurs, qui se détournent des actifs à risque.

Alors que le gouvernement grec s'est finalement mis d'accord sur un plan d'austérité comme exigé par ses bailleurs de fonds, les ministres de Finances de la zone euro ont reporté leur décision sur le plan d'aide la Grèce au moins jusqu'à lundi.

L'aversion au risque, mesurée par l'indice de volatilité des marchés d'actions en Europe, prend 4,72% pour atteindre ses plus hauts niveaux depuis mi-janvier.

"C'est principalement à cause du problème grec", commente François Duhen, stratégiste chez CM-CIC Securities à Paris. "La Bourse avait rebondi trop vite', a-t-il néanmoins ajouté.

La Bourse de Paris perd 0,59% à 3.370,26 points à mi-séance, tandis que l'indice paneuropéen Eurostoxx 50 recule de 1%. Le CAC se stabilise près de sa ligne de support de décembre 2011, à 3.365. le prochain support est à 3.330 points, selon Aurel BGC.

L'indice Dax allemand cède 1% également et le FTSE londonien abandonne 0,7%.

L'abaissement par Moody's des perspectives sur les notes de crédit de 17 grandes banques mondiales et 114 institutions financières européennes pèse sur les valeurs financières.

Les financières et les cycliques figurent toujours parmi les plus fortes baisses. L'indice des bancaires perd 1,36% et l'indice automobile recule de 1,6%.

Toutefois à Paris, Société générale (+0,5%) s'est retournée à la hausse après avoir publié un bénéfice net en chute de 88% au quatrième trimestre, en raison de pertes plus lourdes qu'attendu dans la banque d'investissement et de financement. BNP Paribas (+0,8%) s'est retournée aussi, mais Crédit agricole perd encore 0,9%.

Axa (-2,3%) a publié des résultats légèrement en deçà des attentes.

PPR cède 3,8%, après avoir annoncé une forte progression de ses résultats annuels, portés par les brillantes performances de ses marques de luxe.

Capgemini (+5,7%), est en tête des hausses du CAC 40 après avoir annoncé prévoir une nouvelle amélioration de sa marge opérationnelle en 2012.

Renault prend 3,1% après s'être montré plus confiant que Peugeot (4,5%), malgré un environnement toujours aussi concurrentiel en Europe.

Technip s'adjuge 2,7% après avoir annoncé un résultat net record en 2011, en progression de 21,5%, avec néanmoins un tassement des marges attendu en 2012.

TF1 s'adjuge 7% après la publication de résultats annuels meilleurs que prévu, grâce aux performances de ses chaînes de la TNT et à la baisse du coût de sa grille.

Une avalanche de résultats trimestriels mitigés, notamment en France, animent le marché.

Les investisseurs attendent une série de statistiques américaines dans l'après-midi, dont les inscriptions hebdomadaires au chômage, les mises en chantier et les prix à la production.

Juliette Rouillon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant