Les Bourses européennes reculent sur des prises de profit

le
2
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE ROUGE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE ROUGE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en baisse mardi, alourdies comme l'ensemble des marchés mondiaux par la correction du pétrole de la veille, qui incite les investisseurs à prendre leurs bénéfices après le rally de la semaine dernière.

La tendance reste néanmoins soutenue par la conviction croissante que la Réserve fédérale américaine repoussera finalement au-delà de 2015 sa première hausse de taux depuis 2006 du fait du ralentissement de la croissance mondiale.

Les pertes sont limitées à Londres par la conclusion d'un accord pour le rachat de SABMiller par Anheuser-Busch InBev et à Francfort par l'annonce de résultats préliminaires meilleurs que prévus de SAP tandis qu'à Paris, le chiffre d'affaires de LVMH plombe la tendance.

À Paris, le CAC 40 perd 1,32% à 4.626,59 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 1,08% et à Londres, le FTSE perd 0,68%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 1,09% et le FTSEurofirst 300 se replie de 0,94%.

Les secteurs cycliques et financiers, plus gros contributeurs au rally de la semaine dernière, sont les premières à corriger. L'automobile et les ressources de base perdent 2,1%, l'énergie 1,7% et les banques 1,4%.

Le baril de pétrole reprend environ 1%, après sa chute de plus de 5% de lundi sur des prises de profits à la suite de ses gains de quelque 9% la semaine dernière et d'un rapport disant que l'Opep a continué d'augmenter sa production malgré le déséquilibre entre l'offre et la demande.

Du côté des valeurs individuelles, le brasseur SABMiller fait un bond en avant de près de 9%, plus forte hausse de l'EuroFirst 300, après l'annonce d'une cinquième offre de rachat, à 68 milliards de livres, d'AB Inbev, qui réussit enfin à séduire son concurrent après avoir essuyé quatre refus.

De même, SAP s'adjuge 5% à la suite de la publication dans la nuit de résultats préliminaires supérieurs au consensus de marché, grâce à la croissance enregistrée sur ses marchés matures.

LVMH accuse une des plus fortes baisses du CAC 40 avec une perte de 3,5%, au lendemain de la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre marqué par un ralentissement de sa division phare, la mode-maroquinerie, où les ventes ont été nettement inférieures aux attentes.

Au niveau des indicateurs économiques, les investisseurs attendent notamment l'indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands, à 09h00 GMT.

(avec Danilo Masoni, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le mardi 13 oct 2015 à 10:42

    Quand on ne sait pas quoi dire on la boucle....

  • JUFRABRE le mardi 13 oct 2015 à 10:39

    Sur le même site bourso en ce moment "La Bourse de Paris en nette baisse, pénalisée par des indicateurs chinois"... faudrait voir à vous coordonner, chez Bourso !