Les Bourses européennes reculent à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPEENNES DANS LE ROUGE A L'OUVERTURE
LES BOURSES EUROPEENNES DANS LE ROUGE A L'OUVERTURE

(Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent vendredi au début d'une séance au cours de laquelle la prudence pourrait limiter les variations avant le discours de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale américaine, prévu à 14h00 GMT.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,4% à 4.4389,10 points vers 07h25 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,38% et à Londres, le FTSE abandonne 0,22%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,4% et le FTSEurofirst 300 de 0,28%.

La Bourse de Tokyo a fini sur un recul de 1,18% et termine la semaine au plus bas depuis le 5 août. Jeudi, Wall Street a clôturé sur une petite baisse, le Dow Jones abandonnant 0,18% et le Nasdaq 0,11%.

Janet Yellen doit prendre la parole en ouverture du symposium de banquiers centraux de Jackson Hole, dans le Wyoming, une intervention très attendue alors que les marchés s'interrogent sur la probabilité d'une nouvelle hausse de taux aux Etats-Unis le mois prochain.

"Les anticipations autour (du discours de Yellen) sont devenues hors de proportions par rapport au résultat le plus probable, qui devrait être assez bénin", estime Michael Hewson, responsable de l'analyse de marché de CMC Markets à Londres. "Certains sur les marchés commencent à réaliser que les banquiers centraux du monde entier sont en train de tâtonner dans le noir pour tenter de relancer leur économie."

Sur le marché des changes, le dollar, très sensible lui aussi depuis plusieurs jours aux spéculations sur la politique monétaire de la Fed, cède un peu de terrain, autour de 1,1285 pour un euro, mais affiche pour l'instant une performance hebdomadaire légèrement positive.

Le pétrole est orienté à la baisse après les déclarations du ministre saoudien de l'Energie, Khalid al Falih, écartant l'hypothèse d'"une intervention importante sur le marché" et jugeant que "le marché évolue dans la bonne direction".

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) abandonne 0,05% à 47,30 dollars le baril et le Brent 0,3% à 49,51 dollars.

Aux valeurs en Europe, Vivendi, lanterne rouge du CAC, perd 1,85% au lendemain de ses résultats semestriels et de l'annonce d'un plan d'économies dans sa filiale Canal+ France, dont les pertes se sont creusées au premier semestre.

Plusieurs banques figurent au classement des plus fortes baisses de l'EuroStoxx 50, comme UniCredit (-1,93%), Deutsche Bank (-0,96%) ou ING (-0,74%).

A la hausse, Gemalto prend près de 5%, l'une des meilleures performances de l'indice européen Stoxx 600, après avoir confirmé ses objectifs 2016 et 2017 en s'appuyant sur ses résultats semestriels.

Le secteur des ressources de base est le seul compartiment des indices Stoxx européens à évoluer dans le vert, avec un gain de 0,5%.

(Nichola Saminather et Sinichi Saoshiro; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant