Les Bourses européennes rebondissent légèrement à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER REBOND DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER REBOND DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en léger rebond vendredi, après avoir lourdement chuté la veille et largement anticipé depuis le début de la semaine un discours décevant du président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke devant ses pairs réunis à Jackson Hole.

La tendance est cependant fragile et les annonces d'une baisse inattendue de la production industrielle et de l'activité manufacturière au Japon et des ventes au détail en Allemagne (-0,9% en juillet contre un consensus de +0,2%), premiers d'une série d'indicateurs ce vendredi, ne sont pas de nature à rassurer les marchés.

Les investisseurs attendent encore le chômage et l'inflation dans la zone euro, ainsi que l'indice de la confiance du consommateur américain de l'Université du Michigan, juste avant que Ben Bernanke ne s'exprime devant les banquiers centraux.

"Le marché s'est ajusté en fonction d'attentes plus raisonnables quant à ce que Ben Bernanke pourrait dire à la conférence de Jackson Hole. On pourrait aller jusqu'à dire que les traders s'attendent à être déçus", relève Chris Weston, trader chez IG Markets.

À Paris, le CAC 40 rebondissait de 0,28% (9,49 points) à 3.388,60 points vers 9h35. A Francfort, le Dax gagnait 0,21% et à Londres, le FTSE 0,13%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progressait de 0,29%.

La Bourse de Tokyo a terminé en net recul de 1,60%, plombée par les inquiétudes pour la conjoncture au Japon et en Chine.

Aux valeurs, la saison des résultats se termine et ADP (-5,26%) paie au prix fort l'annonce de résultats inférieurs aux attentes . Iliad (+4,52%) et Hermès (+2,28%) bénéficient de l'effet inverse après avoir agréablement surpris les investisseurs.

L'attentisme qui prévaut sur les marchés vaut aussi ce vendredi pour les obligations, les changes et le pétrole.

Les futures sur Bund allemands ont ouvert en très légère hausse dans un marché peu actif en attendant les prochaines initiatives que pourraient prendre la Banque centrale européenne le 6 septembre et la Réserve fédérale américaine les 12-13 septembre.

"On va surtout écouter (Ben) Bernanke aujourd'hui mais au bout du compte il est difficile de croire que la BCE va nous donner des réponses définitives la semaine prochaine", note un trader. "Les tensions périphériques pourraient revenir sur le devant de la scène le mois prochain car il semble que le marché est très optimiste sur l'action de la BCE."

L'euro reste stable par rapport au billet vert alors que les cours du pétrole affichent une légère hausse.

Tangi Salaün pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant