Les Bourses européennes rebondissent dans les premiers échanges

le
0

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes se reprennent en ouverture mardi, après plusieurs séances de baisse d'affilée, soutenues comme Wall Street la veille par des opérations de fusion et acquisition tandis que les tensions géopolitiques en Irak et en Ukraine continuent à inciter les investisseurs à la prudence.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,48% (21,52 points) à 4.531,57 points vers 9h30. À Francfort, le Dax reprend 0,94% et à Londres, le FTSE 0,16%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro rebondit de 0,58% et le FTSEurofirst 300 de 0,35%.

Alstom reste au centre de l'attention. Après une réunion avec les ministres concernés, François Hollande doit recevoir à 10h25 les patrons de Siemens et de Mitsubishi Heavy Industries (MHI) qui ont dévoilé lundi soir un projet d'alliance avec Alstom dans l'énergie qui concurrence l'offre ferme de rachat de General Electric.

Alstom perd 1,3%, plus forte baisse du CAC 40, et Siemens gagne 0,4%.

"Siemens et MHI proposent un montage compliqué dans lequel Siemens semble le seul véritable gagnant, de notre point de vue (...) Il lui permet de consolider son réseau de services existant avec celui d'Alstom, avec la possibilité de profiter des synergies de coûts qui l'accompagnent", écrit un analyste de Barclays. "Pour Alstom, la proposition permet une recapitalisation mais elle ne règle pas les problèmes de demande, d'après nous. Nous continuons de penser que l'offre de GE est meilleure pour les actionnaires d'Alstom."

A Londres, le groupe pharmaceutique Shire s'adjuge 3,5%, plus forte hausse de l'indice paneuropéen EuroFirst 300. Selon plusieurs sources proches du dossier, la société britannique a mandaté la banque d'investissement Citi pour étudier d'éventuelles offres de rachat.

Le secteur automobile en Europe est bien orienté, avec un indice en hausse de 1,1%, plus forte hausse sectorielle en Europe, soutenu par la hausse de 4,5% des ventes de voitures dans l'Union européenne en mai. Renault, qui s'est distingué avec un bond de 18,8% de ses ventes par rapport à mai 2013, progresse de 1,84% en Bourse, plus forte hausse du CAC 40.

Les cours du pétrole se maintiennent près de leurs plus hauts niveaux en neuf mois, les djihadistes menaçant de prendre une grande raffinerie du pays. Le Brent reste proche des 113 dollars le baril et le brut léger américain à 106,60.

Le dollar est en légère hausse face à un panier de devises, tout en se maintenant à l'intérieur d'une marge étroite de fluctuations en attendant l'issue de la réunion de deux jours de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui débute ce mardi, et dans l'inquiétude face à la situation en Irak.

L'euro cède un peu de terrain face au dollar et progresse légèrement face au yen, au-dessus de son plus bas de quatre mois touché dans la nuit à 137,70 yens.

Les investisseurs seront attentifs à l'indice ZEW du climat des affaires en Allemagne, puis à l'inflation et aux mises en chantiers aux Etats-Unis.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant