Les Bourses européennes rebondissent dans les premiers échanges

le
0
Les Bourses européennes rebondissent dans les premiers échanges
Les Bourses européennes rebondissent dans les premiers échanges

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur un rebond jeudi, après leur repli de la veille, alors qu'une importante émission obligataire espagnole servira dans la matinée de test de l'appétit des investisseurs pour le risque sur fond de craintes d'une résurgence de la crise de la dette dans la zone euro.

À Paris vers 9h30, le CAC 40 gagne 0,70% (22,55 points) à 3.262,84 points. Au même moment à Francfort, le Dax prend 0,64% et à Londres, le FTSE avance de 0,57%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 0,50%. A Madrid, l'indice Ibex recule toutefois de 0,35% après avoir lâché près de 4% la veille.

Aux valeurs, AKZONOBEL, premier fabricant mondial de peintures, gagne 2,5% après avoir fait état d'un Ebitda meilleur qu'attendu au premier trimestre.

REPSOL perd 2,7%. Le projet de loi de nationalisation de sa filiale pétrolière YPF a été adopté mercredi en commission au Sénat argentin, ce qui devrait permettre le vote du texte en séance plénière la semaine prochaine.

CAIXABANK cède 1,4%. La banque espagnole, qui a dû passer de lourdes provisions sur des actifs immobiliers douteux pour se conformer aux nouvelles exigences nationales en matière de fonds propres, accuse une chute de 84% de son bénéfice net au premier trimestre.

Publicis a annoncé jeudi s'attendre à une accélération de sa croissance au second semestre à la faveur du dynamisme des marchés à forte croissance, des Etats-Unis et du numérique. Le titre perd 3,63%, plus forte baisse du CAC 40.

Sur le marché des changes, l'euro est pour l'heure stable autour de 1,31 dollar mais reste vulnérable à l'approche de l'adjudication espagnole et pourrait tester le seuil de 1,30 dollar.

La livre sterling a quant à elle touché un plus haut de près de 20 mois face à l'euro à 81,645 pence et un pic de cinq mois face au dollar à 1,6072 dollar, alors que s'éloigne la perspective d'un nouvel assouplissement quantitatif de la part de la Banque d'Angleterre.

Le yen se replie face aux autres devises après les chiffres des exportations japonaises, qui ont augmenté en mars mais pas suffisamment pour empêcher la balance commerciale de retomber dans le rouge.

Natalie Huet pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant