Les Bourses européennes rebondissent dans les premiers échanges

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE VERT
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE VERT

PARIS (Reuters) - La plupart des Bourses européennes sont en hausse lundi en ouverture, après avoir subi vendredi une troisième séance consécutive de baisse dans d'importants volumes, affectées aussi bien par la situation géopolitique que par les déconvenues de la banque portugaise Banco Espirito Santo.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,37% à 4.218,43 points quelques minutes après l'ouverture, alors que le Dax allemand et le FTSE à Londres avancent plus modestement de 0,15%. L'indice EuroStoxx 50 prend 0,46% et le FTSEurofirst 300 0,20%.

La Bourse de Lisbonne, en baisse de 26% depuis le début avril, a ouvert en baisse puis s'est rapidement stabilisée avant de repartir en léger recul.

Cela étant, les problèmes de Banco Espirito Santo, qui ont motivé une intervention de l'Etat dimanche, ne semblent pas faire tache d'huile en Europe, ni même sur les autres établissements portugais: l'indice européen des bancaires réalise avec un gain de 0,78% la meilleure performance sectorielle pour le moment.

Portugal Telecom, victime indirecte de l'affaire Espirito Santo, abandonne certes 3,5%, troisième plus forte perte de l'indice EuroStoxx 600. En revanche, une autre banque portugaise, Banco Commercial Portugues, gagne 4,55% et constitue la plus forte hausse de l'indice paneuropéen, signe semble-t-il que les déconvenues de BES n'ont pas d'effet dévastateur sur l'ensemble du secteur bancaire portugais.

Crédit Agricole, deuxième actionnaire de BES, semble lui aussi immunisé dans le dossier BES, gagnant 1,7% dans les premiers échanges.

L'action BES, qui a plongé de 73% la semaine dernière, est suspendue depuis vendredi après-midi.

La Bourse de Zurich est la seule autre place européenne à être dans le rouge. Plusieurs poids lourds locaux doivent publier leurs comptes dans la semaine - Nestlé, Swiss Re , Adecco et Zurich notamment- et tous sont en recul. La place suisse était fermée vendredi 1er août pour cause de fête nationale.

Autre signe d'apaisement dans l'affaire BES, les rendements de la dette portugaise fléchissent, les investisseurs ne jugeant pas que les déboires de la banque constitueront un poids pour les finances publiques. Le rendement à 10 ans perd 1,7 point de base à 3,68%.

Sur le marché des changes, le dollar, qui a subi vendredi son recul le plus marqué depuis près d'un mois face à un panier de devises en réaction aux chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, débute la semaine sur une note stable.

Le marché pétrolier est en légère hausse, mais avec un baril de Brent revenu en deçà de 105 dollars, pris entre les conflits géopolitiques, qui sont un élément de soutien, et une offre mondiale surabondante qui joue en sens inverse.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant