Les Bourses européennes progressent légèrement à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGÈRE HAUSSE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGÈRE HAUSSE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère hausse jeudi, soutenues par de nouveaux signes de reprise de la croissance dans des marchés qui restent néanmoins fragilisés par les tensions autour de la Syrie.

La prudence des investisseurs est renforcée par l'attente d'une série de rendez-vous clé cette semaine, dont le G20, les réunions de la Banque centrale européenne et de la Banque d'Angleterre, ainsi que les chiffres de l'emploi américain.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,41% à 3.996,79 points vers 9h25. À Francfort, le Dax gagne 0,5% et à Londres, le FTSE prend 0,66%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 avance de 0,48%, mené par les secteurs du transport, de l'automobile et des banques.

La multiplication des signes de reprise économique a incité plusieurs brokers à relever leur recommandation sur les actions européennes, dont Citi et UBS cette semaine.

Toutefois, la possibilité d'une réduction des injections de liquidités de la Réserve fédérale américaine pourrait déclencher une correction à court terme.

"J'imagine bien un marché nerveux ce mois-ci. Il pourrait y avoir une brève période difficile pour les marchés d'actions, mais je crois qu'ils rebondiront vers la fin de l'année", dit Terry Torrison, chez McLaren Securities à Monaco.

En Asie, la roupie et les actions indiennes ont fortement rebondi, l'annonce par le nouveau gouverneur de la banque centrale d'un ensemble de mesures destinées à soutenir la devise nationale et à ouvrir les marchés ayant déclenché un brusque regain de confiance.

Le différend entre Barack Obama et Vladimir Poutine sur le dossier syrien risque de reléguer au second plan l'ordre du jour économique du sommet du G20 qui s'ouvre ce jeudi à Saint-Pétersbourg en Russie.

La Banque centrale européenne (BCE) laissera vraisemblablement ses taux directeurs inchangés à l'issue de sa réunion cet après-midi, tout comme la Banque du Japon, qui a opté pour le statu quo.

Aux valeurs, Telecom Italia s'adjuge 3,5%, plus forte hausse de l'indice large Stoxx 600, à la suite d'un article paru dans la Repubblica selon lequel l'administrateur délégué Franco Bernabe va proposer au conseil d'administration du 19 septembre une augmentation de capital réservée pour faire entrer un nouvel actionnaire et réduire la dette. Le journal ajoute que l'homme d'affaires égyptien Naguid Sawiris est le candidat favori.

Altran Technologies perd 2,2%, plus forte baisse de l'indice SBF 120, après publication de ses résultats semestriels.

Sur le marché obligataire, les rendements des obligations allemandes remontent vers leurs plus hauts niveaux en un an et demi, en attendant la réunion de la BCE qui semble avoir peu de marge de manoeuvre pour freiner la hausse des taux sur les marchés face à l'amélioration de la conjoncture.

Sur le front du pétrole, le Brent mer du Nord se maintient au-dessus des 115 dollars le baril après les premiers succès remportés par Barack Obama pour obtenir le feu vert du Congrès à une intervention militaire en Syrie.

Le dollar oscille autour de son plus haut de six semaines.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant