Les Bourses européennes progressent à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT À LA MI-SÉANCE

(Reuters) - Les Bourses européennes progressent à la mi-séance lundi à la faveur d'un rebond technique qui devrait aussi porter Wall Street à l'ouverture.

À Paris, le CAC 40 regagne 45,41 points (1,35%) à 10h45 GMT après avoir accusé une baisse de 4,98% sur l'ensemble de la semaine dernière, son plus fort recul hebdomadaire depuis fin 2011. À Francfort, le Dax s'octroie 1,35% et à Londres, le FTSE prend 1,06%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 s'adjuge 1,10% à 2.481,27 points après avoir rebondi sur le niveau de soutien de 2.450, non loin de sa moyenne mobile des 50 dernières séances à 2.447.

"Un nouveau trimestre commence et il y a des achats dans tous les compartiments. Compte tenu du contexte actuel et du niveau incroyablement bas des taux d'intérêt, les marchés actions sont attractifs", explique Paul Kavanagh, stratégiste chez Killik & Co à Londres. "Les baisses, provoquées par les inquiétudes pour la zone euro, sont autant d'opportunités d'acheter, mais en même temps on ne voit pas le marché monter trop haut car les craintes en Europe pèsent sur le sentiment et l'attention se porte aussi sur les élections américaines", ajoute-t-il.

Les valeurs cycliques et défensives mènent la hausse. L'indice paneuropéen de la chimie gagne 1,61% et celui des banques 1,21%, tandis que le compartiment de l'alimentation et des boissons avance de 0,95%.

En vedette, Michelin bondit de 4,07% à Paris après un relèvement de recommandation d'UBS, passé à "achat" sur la valeur. A Londres, le groupe minier Xstrata gagne 3,01% après avoir accepté, sous condition, une offre d'achat améliorée de Glencore.

Contre la tendance, Alcatel-Lucent rétrograde de 1,51% en réaction à une baisse de la recommandation d'UBS, qui conseille désormais de vendre le titre de l'équipementier télécoms.

Le titre Banco Popular chute de 10,35% après que la banque espagnole a annoncé un projet d'augmentation de capital pouvant atteindre 2,5 milliards d'euros.

A Wall Street, les futures sur le S&P 500 signalent une hausse de 0,4% à l'ouverture, dans le sillage des Bourses européennes.

Sur le marché des changes, l'euro réduit ses pertes après avoir touché un plus bas de trois semaines de 1,2804 dollar en début de séance asiatique, mais les inquiétudes sur l'Espagne limitent son potentiel de rebond.

"L'euro restera orienté à la baisse tant que l'Espagne ne demandera pas une aide extérieure, et la probabilité de voir cela se produire sera encore plus forte si Moody's dégrade la note du pays", relève Adam Myers, analyste au Crédit agricole. "Un abaissement de la note pourrait forcer la main à l'Espagne et on pourrait alors voir un rally de soulagement sur l'euro".

Le communiqué de l'agence de notation, qui achève son examen de la situation financière de l'Espagne, est attendu d'un moment à l'autre.

Les rendements des emprunts espagnols n'en baissent pas moins, dans un marché soulagé par les résultats d'un audit indépendant des banques du pays. L'audit, dont les résultats ont été publiés vendredi soir, estime à 59,3 milliards les besoins des banques espagnoles, un chiffre conforme aux attentes du marché et qui peut ouvrir la voie à une demande d'aide. En fin de matinée, l'emprunt espagnol à 10 ans affichait un rendement de 5,92%, en repli de six points de base par rapport à la clôture de vendredi.

A contrario, les Bunds subissent quelques prises de bénéfice.

Les cours du pétrole sont quant à eux orientés à la baisse, réagissant aux indicateurs économiques en Chine et dans la zone euro qui font craindre pour l'économie mondiale. Le baril de Brent est ainsi repassé sous la barre des 112 euros après avoir progressé de 14,9% en juillet-septembre, sa meilleure performance trimestrielle depuis un an et demi.

Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant