Les Bourses européennes progressent à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES AVANCENT À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES AVANCENT À LA MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes progressent encore mercredi à la mi-journée, prolongeant leur tendance des trois dernières séances, avec la livre sterling et l'euro qui sont également bien orientés à ce stade, dans un climat d'optimisme prudent et de nervosité à la veille du référendum britannique.

Les derniers sondages semblent pour l'instant incapables de prédire l'issue du référendum pour ou contre le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne même si le camp du maintien semble avoir repris une petite avance récemment.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,43% à 4.386,22 points vers 10h50 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,62% et à Londres, le FTSE gagne 0,44%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,24% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,45%.

Les secteurs cycliques tirent la tendance vers le haut, notamment les assureurs (+0,81%), les valeurs liées à l'énergie (+0,46%), l'automobile (+0,9%) et les ressources de base (+0,35%).

Mais après une phase d'enthousiasme, pendant laquelle le marché a écarté le risque d'un vote en faveur du "Brexit", et à la veille du scrutin, la prudence dicte à nouveau le comportement des investisseurs sur les marchés.

"Nous jugeons peu probable que l'aversion au risque reflue encore avant le référendum de demain. La prudence devrait dominer l'activité sur le marché", écrit Bayern LB dans une note.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street, également suspendue au résultat du référendum, en hausse de 0,06% à 0,11%.

Les investisseurs ont par ailleurs retenu le ton relativement optimiste sur l'économie de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, dans ses déclarations devant la commission bancaire du Sénat américain.

Sur le front du pétrole, le Brent est remonté au-dessus des 50 dollars le baril après des statistiques hebdomadaires de l'Institut américain du Pétrole annonçant une baisse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

(Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant