Les Bourses européennes pratiquement stables à la mi-séance

le
0
STABILITÉ DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE
STABILITÉ DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont pratiquement stables à mi-séance et l'ouverture à Wall Street s'annonce pour l'instant sans grand changement, la prudence semblant décourager toute initiative des investisseurs avant la publication des statistiques de l'emploi aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,05% à 4.279,00 points vers 10h50 GMT. À Francfort, le Dax est pratiquement inchangé et à Londres, le FTSE prend 0,25%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 avance de 0,05% et le FTSEurofirst 300 de 0,17%.

Le marché suisse surperforme, l'indice SMI progressant de 0,51% grâce entre autres aux résultats solides et aux prévisions de Novartis (+1,47%).

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture sans grand changement à Wall Street.

Les analystes interrogés par Reuters prévoient en moyenne 180.000 créations d'emplois non-agricoles et un taux de chômage stable à 7,3%. Mais en raison du "shutdown", nombre d'investisseurs estiment que la Réserve fédérale attendra les chiffres d'octobre, début novembre, pour arrêter sa position sur une éventuelle inflexion de sa politique monétaire d'assouplissement quantitatif (QE), c'est à dire sur une réduction de ses achats d'obligations.

La réaction des investisseurs aux chiffres de ce mardi pourrait toutefois être limitée, les statistiques ne couvrant pas la période du "shutdown". Les chiffres d'octobre ne seront connus que le 8 novembre.

"Les marchés vont être assez nerveux et hésitants à cause des chiffres de l'emploi", explique Daniel Loughneu, gérant d'Alliance Bernstein. "A moins qu'on ait un chiffre très clair, les volumes vont rester bas, les marchés votent avec les pieds."

Si la prudence domine, elle n'empêche certaines grosses valeurs de réagir aux résultats et autres annonces. Le britannique Reckitt Benckiser, en hausse de plus de 5%, affiche ainsi l'une des plus fortes hausse de l'indice FTSEurofirst 300 après avoir annoncé qu'il étudiait toutes les options sur l'avenir de ses activités pharmaceutiques.

A la baisse, Lufthansa abandonne près de 4% après des prévisions annuelles jugées décevantes. Sur le marché des changes, le dollar remonte timidement face à un panier de six autres grandes devises de référence mais reste quasi-stable face à l'euro, le billet vert peinant à poursuivre le rebond engagé lundi face à l'euro après un plus bas de huit mois vendredi à $1,3704.

Les marchés obligataires sont en légère hausse avant les statistiques américaines, tandis que les matières premières elles aussi jouent la prudence: le brut léger américain et le Brent oscillent respectivement autour de 99 et 110 dollars le baril.

Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant