Les Bourses européennes poursuivent leur rebond à l'ouverture

le
0
POURSUITE DU REBOND DES MARCHÉS EUROPÉENS À L'OUVERTURE
POURSUITE DU REBOND DES MARCHÉS EUROPÉENS À L'OUVERTURE

LONDRES/PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, poursuivant leur rebond avec la dissipation progressive des effets du vote britannique en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et la remontée des prix du pétrole.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne réunis à Bruxelles pour la première fois depuis la victoire du camp du "Leave" au référendum britannique ont pris acte du départ annoncé du Royaume-Uni, qui devrait toutefois prendre du temps.

Les investisseurs semblent compter désormais sur les banques centrales pour leur fournir tous les soutiens nécessaires à la stabilisation des marchés et de l'économie.

À Paris, l'indice CAC 40 gagnait 1,15% à 4.136,02 points à 09h20. À Francfort, le Dax s'adjugeait 0,98% et à Londres, le FTSE avançait de 1,61%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 1,42% et le FTSEurofirst 300 1,32%.

Le secteur bancaire est le premier à bénéficier du rebond général, son indice de référence Stoxx affichant une progression de 2,16%. Celui des services financiers gagne 1,15%, celui de l'assurance 1,6%.

Au sein de l'EuroStoxx 50, dont toutes les valeurs progressent, la meilleure performance revient à la banque italienne Intesa Sanpaolo avec une progression de 4,62% devant UniCredit (+3,51%), ING (+3,14%), Santander (+2,95%) et Société générale (+2,91%).

Du côté des pétrolières, dont l'indice s'adjuge 1,87%, Repsol gagne 2,8%, Technip 2,32% et Total 1,5%.

A la baisse, Renault et Peugeot perdent encore 1,13% et 0,98% respectivement.

Sur le marché obligataire, l'anticipation d'un nouvel assouplissement de la politique de la Banque centrale européenne se traduit par une baisse des rendements souverains : le 10 ans français a inscrit un nouveau plus bas historique à 0,235% et le 10 ans espagnol est au plus bas depuis avril 2015.

Le marché des changes poursuit sa stabilisation : la livre sterling se reprend face au dollar à pris de 1,34, tout comme l'euro, qui se traite à près de 1,11 dollar. Le billet vert abandonne 0,45% face à un panier de référence.

Le pétrole, quant à lui, continue de bénéficier de l'annonce d'un mouvement de grève dans le secteur en Norvège et des difficultés économiques et politiques du Venezuela.

(Sudip Kar-Gupta, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant