Les Bourses européennes passent dans le rouge en début de séance

le
0
LA BOURSE DE PARIS DANS LE ROUGE EN DÉBUT DE SÉANCE
LA BOURSE DE PARIS DANS LE ROUGE EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en hausse mardi mais sont rapidement passées en territoire négatif, trahissant une certaine hésitation des investisseurs dans l'attente en particulier de l'indice allemand ZEW du sentiment économique.

L'indice, publié à 10h00 GMT, est attendu stable à 61,7 et sa composante des conditions actuelles est prévue en hausse à 44 contre 41,2.

"Une nouvelle amélioration du ZEW viendrait à l'appui du sentiment que la reprise est sérieuse, la confiance des entreprises touchant l'ensemble des pays membres de la zone euro et non pas seulement l'Allemagne", écrit le Crédit Agricole.

L'inflation britannique, qui paraîtra à 9h30 GMT, sera également suivie car si elle fléchit, comme cela est prévu, on pourrait en déduire que la politique accommodante de la Banque d'Angleterre sera maintenue encore plus longtemps qu'on ne le pense.

Quelques minutes après l'ouverture, le CAC 40 parisien perd 0,15%, tandis que le FTSE londonien abandonne 0,16% et le Dax allemand 0,10%. L'indice européen Eurofirst 300 lâche 0,22% et l'Eurostoxx 50 -0,15%.

La plupart des secteurs de l'indice EuroStoxx 50 sont dans le rouge, au premier rang desquels les ressources naturelles, dont l'indice perd 0,75%, même si BHP Billiton, le premier groupe minier mondial, a dépassé le consensus au premier semestre et laissé entendre qu'il pourrait procéder à un rachat de titres en août.

L'action a gagné 2,3% en Australie mais ne progresse que de 0,47% à Londres. Son concurrente Rio Tinto perd 0,7%.

Parmi les sociétés qui ont publié dans la matinée, Casino, avec 3,37% de gains, est l'une des meilleures hausses de la matinée en Europe. Le groupe de distribution a publié des résultats 2013 en hausse, une nouvelle fois portés par la progression de ses performances dans les pays émergents et a dit tabler sur un retour à la croissance organique en France en 2014.

Air Liquide, qui a publié des résultats 2013 favorisés par une accélération de sa croissance aux Etats-Unis et en Chine ainsi que par des économies plus élevées que prévu, est stable à 52,7 euros.

Peugeot PSA, qui était en hausse en ouverture, perd à présent 0,8%. L'augmentation de capital, qui sera souscrite à la fois par l'Etat français et le chinois Dongfeng, a été avalisée par la famille Peugeot et le protocole d'accord pourrait être signé ce mardi, selon diverses sources.

Sur le marché des changes, le statu quo monétaire de la BoJ et ses décisions touchant au secteur bancaire pèsent sur le yen, tandis que la parité euro/dollar reste stable.

Le marché pétrolier évolue en ordre dispersé, le Brent reculant tandis que le WTI texan est en hausse. Toutefois, le baril de Brent perd peu et parvient à se maintenir au-dessus des 109 dollars, bénéficiant comme son homologue américain d'une forte demande de fioul domestique en raison de températures polaires en Amérique du nord.

Les Bunds restent sur la défensive mais sont en léger mieux en tout début de séance. Une résistance se dégage à 143,72 pour le contrat puis dans la région de 144,00, qui semble pour le moment rester hors de portée.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant