Les Bourses européennes ouvrent sur une note stable

le
0
LA BOURSE DE PARIS STABLE EN DÉBUT DE SÉANCE
LA BOURSE DE PARIS STABLE EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté sur une note stable ou en légère hausse mardi, dans des marchés qui consolident toujours après avoir atteint des pics de près de deux ans la semaine dernière, en attendant la réunion de la Fed et des indicateurs décisifs aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,02% à 3.780,13 points vers 8h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,11% et à Londres, le FTSE 0,2%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 est stable (+0,01%), mollement mené par le secteur minier (+0,6%).

L'EuroStoxx a pris 4,1% depuis le début de l'année et 27% depuis fin juillet, porté surtout par les programmes de rachat d'actifs des banques centrales dans le monde.

"Les marchés ayant déjà engrangé des gains substantiels depuis de début de l'année, les intervenants commencent à être plus exigeants en termes de nouvelles positives pour continuer à acheter", note Jonathan Sudaria, chez Capital Spreads dans une note à ses clients.

"Ce besoin sera comblé sachant que l'on attend quelques indicateurs importants en provenance des Etats-Unis dans les jours à venir et notamment les chiffres de l'emploi vendredi."

Toutefois, de nouveaux indicateurs positifs risquent aussi de lancer les spéculations selon lesquelles la Fed pourrait revenir sur sa politique de soutien massif à la croissance.

La réunion mensuelle de la Fed prend fin mercredi. Les investisseurs attendent également la première estimation du PIB américain, programmée mercredi, puis l'emploi, prévu vendredi.

Aux valeurs, les variations ne sont pas spectaculaires.

Le groupe allemand Software fait exception avec une baisse de plus de 7,5%, plus forte perte du Stoxx 600, après l'annonce de résultats inférieurs aux attentes, alourdis par des coûts liés à la cession d'une filiale et à l'augmentation de ses investissements.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund regagnent un peu de terrain avec des achats à bon compte. Le Bund avait touché un plus bas de deux mois lors de la séance précédente, un bon indicateur américain étant venu s'ajouter à l'annonce de remboursements anticipés massifs des prêts alloués au secteur bancaire par la Banque centrale européenne (BCE).

L'euro retombe très légèrement vis-à-vis du dollar par rapport à son plus haut de 11 mois atteint vendredi et le yen se maintient autour de ses plus bas de deux ans et demi touchés la veille face au billet vert après que le Premier ministre Shinzo Abe a demandé à la Banque du Japon d'atteindre son nouvel objectif d'inflation (2%) aussi vite que possible.

Le Brent se maintient au-dessus des 113 dollars, encore soutenu par la publication la veille de commandes de biens durables aux Etats-Unis meilleures que prévu en décembre.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant