Les Bourses européennes ouvrent sur une note stable

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DÉBUTENT SUR UNE NOTE STABLE
LES BOURSES EUROPÉENNES DÉBUTENT SUR UNE NOTE STABLE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont débuté sur une note stable ou en légère hausse mardi, dans des marchés attentistes avant la réunion de la Banque centrale européenne jeudi à Malte, animés toutefois par les dernières publications de résultats.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,01% à 4.703,37 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,12% et à Londres, le FTSE avance de 0,07%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,1% et le FTSEurofirst 300 de 0,0,6%.

Les télécoms arrivent en tête des hausses en Europe, le belge Mobistar (+6,6%) ayant relevé son objectif de résultat 2015, alors que les ressources de base (-1,07%) accusent le plus net recul, affectées pour la deuxième séance d'affilée par le ralentissement en Chine au troisième trimestre, notamment de la production industrielle.

Vivendi reprend 1,35% après avoir demandé à l'Autorité des marchés financiers (AMF) une enquête après la diffusion d'informations, qu'il dément, faisant état d'une baisse de 10% du nombre d'abonnés de Canal+ au mois de septembre. Le titre avait perdu 2,1% lundi.

Soitec s'adjuge 5,2% après avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 23% (+3% à taux de change constants) et prévu une croissance de 5% de son activité électronique par rapport au 2e trimestre, à change constants.

Unicredit gagne 3,1%. La banque italienne envisage de vendre les activités de banque de détail et de services financiers aux petites et moyennes entreprises de sa filiale Bank Austria, selon deux sources proches du dossier.

A Zurich, Actelion s'adjuge 3,35%. Le groupe de biotechnologies a relevé ses prévisions de résultats 2015 au vu des ventes meilleures qu'attendu d'un nouveau traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire.

L'euro se reprend timidement après avoir touché ses plus bas de 10 jours dans la nuit, avant la réunion de la BCE qui pourrait ouvrir la voie à une accélération du rythme de ses rachats d'actifs, tandis que le pétrole rebondit légèrement après son recul de plus de 3% la veille.

Parmi les indicateurs en Europe, les prix producteurs ont baissé de 0,4% en septembre en Allemagne après un recul de 0,5% le mois précédent.

(Avec Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant