Les Bourses européennes ouvrent sur une note prudente

le
0
PRUDENCE DES BOURSES EUROPÉENNES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
PRUDENCE DES BOURSES EUROPÉENNES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note prudente jeudi après le recul des places américaines et asiatiques, la nouvelle baisse marquée des places chinoises étant venue s'ajouter à la déception provoquée par le communiqué de politique monétaire de la Réserve fédérale.

À Paris, l'indice CAC 40 est pratiquement inchangé à 4.380,71 points à 8h15 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,24% tandis qu'à Londres, le FTSE gagne 0,13%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est stable et le FTSEurofirst 300 recule de 0,08%.

La Fed a, sans surprise, laissé sa politique monétaire inchangée mercredi en expliquant qu'elle surveillait "de près" l'évolution de l'économie mondiale et des marchés financiers. Mais certains observateurs ont été déçus par l'absence de signal clair d'un possible ralentissement de la remontée de ses taux cette année.

Wall Street a fini en repli de plus de 1% après ces déclarations et Tokyo a abandonné 0,71%.

En Chine, la baisse des marchés actions s'est accentuée en toute fin de séance, un scénario déjà observé à plusieurs reprises ces dernières semaines. L'indice CSI 300 des principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen a fini en recul de 2,61%, au plus bas depuis début décembre 2014.

Aux valeurs en Europe, Roche abandonne près de 3% après la publication de ses comptes annuels, son résultat net courant ressortant inférieur au consensus des estimations d'analystes.

Deutsche Bank perd 0,75% en réaction à l'annonce d'une perte dans la banque d'investissement au quatrième trimestre.

Le géant suédois de l'habillement H&M cède plus de 3%. Il s'attend à ce que les résultats de son premier trimestre soient affectés par d'importantes démarques et des taux de change défavorables.

A la hausse, EDF gagne 1,75% et Areva bondit de plus de 10% après l'accord sur l'augmentation de capital du groupe nucléaire.

Sur le marché pétrolier, qui continue d'influencer l'évolution des actions, le cours du brut se stabilise autour de 32,30 dollars le baril pour le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) et 33,20 pour le Brent.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant