Les Bourses européennes ouvrent sur une note prudente

le
0
OUVERTURE PRUDENTE DES BOURSES EUROPÉENNES
OUVERTURE PRUDENTE DES BOURSES EUROPÉENNES

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note prudente lundi après des indicateurs chinois venus confirmer le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

À Paris, l'indice CAC 40 abandonne 0,43% à 4.398,24 points vers 8h20 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,18% et à Londres, le FTSE 0,08%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,4% alors que le FTSEurofirst 300 est pratiquement inchangé.

La Bourse de Tokyo a terminé en nette hausse, de 1,98%, toujours portée par la décision surprise de la Banque du Japon d'adopter un taux négatif sur les nouveaux dépôts des banques auprès d'elle pour lutter contre la déflation.

Les marchés chinois, eux, ont fini dans le rouge (-1,77% pour l'indice composite de Shanghai) après les résultats des PMI du secteur manufacturier, dont l'un est au plus bas depuis la mi-2012.

Ces indicateurs, ainsi que l'annonce d'une forte baisse des exportations sud-coréennes, au plus bas depuis la crise financière, contribuent au repli de plus de 2% des cours du pétrole, tout comme l'absence de signes concrets laissant espérer une résorption de l'offre excédentaire mondiale de brut à court terme.

Le pétrole, comme d'autres matières premières cotées en dollar, pâtit également de l'appréciation du billet vert, favorisée par la divergence croissante entre la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine et celles des autres grandes banques centrales.

La séance en Europe sera animée notamment par les résultats définitifs des enquêtes PMI Markit dans le secteur manufacturier.

Aux valeurs, Vallourec reste suspendu de cotation après l'annonce d'une augmentation de capital d'un milliard d'euros et d'un nouveau plan de restructuration de ses activités.

Nokia chute de près de 10%, la plus mauvaise performance de l'EuroStoxx 50, après une décision d'arbitrage dans un différend avec Samsung sur des brevets, les éléments financiers donnés par le groupe sur l'impact de ce dossier étant inférieurs aux attentes du marché. Dans son sillage, Alcatel-Lucent perd 9,9%

A la hausse, Bankia prend plus de 8% et se classe en tête du FTSEurofirst 300 après ses résultats financiers, son bénéfice net ayant augmenté de près de 40% en 2015.

(Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant