Les Bourses européennes ouvrent sur une note mitigée

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SUR UNE NOTE PRUDENTE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SUR UNE NOTE PRUDENTE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note mitigée mercredi après les plus hauts depuis mi-2008 atteints la veille, la prudence l'emportant après les chiffres inférieurs aux attentes de la croissance en Allemagne et en France au premier trimestre.

Un quart d'heure environ après le début des échanges, l'indice FTSEurofirst 300 gagnait 0,07% à 1.237,52 points mais l'EuroStoxx 50 cédait 0,21% à 2.789,81. A Paris, le CAC 40 reculait de 0,11% à 3.961,58 tandis qu'à Francfort, le Dax prenait 0,12% et qu'à Londres, le FTSE 100 était pratiquement inchangé.

Comme attendu, l'économie française était en récession au premier trimestre, le produit intérieur brut (PIB) s'étant contracté de 0,2% selon la première estimation publiée par l'Insee, contre -0,1% attendu, après une baisse de même ampleur sur les trois derniers mois de 2012.

L'Allemagne, elle, a renoué avec la croissance mais celle-ci a été plus faible qu'anticipé sur janvier-mars, à 0,1% alors que le consensus la donnait à 0,3%.

Les marchés attendent dans la matinée les chiffres de plusieurs autres pays de la zone euro et de la zone elle-même (à 9h00 GMT). L'après-midi sera ensuite animé par plusieurs indicateurs américains, notamment l'indice Empire State d'activité dans la région de New York et les statistiques de la production industrielle.

La Bourse de Francfort est soutenue entre autres par un rebond de 10,2% de Commerzbank après le placement par la Soffin d'actions au prix de 7,00 euros, et par la hausse d'environ 3% de ThyssenKrupp après ses résultats.

A Paris, Vivendi abandonne plus de 1% après ses trimestriels, marqués entre autres par la dégradation des performances de SFR mais Bouygues s'adjuge 2,1% après avoir maintenu son objectif de stabilité du chiffre d'affaires cette année.

A Londres, le titre de la compagnie aérienne à bas coûts EasyJet prend 2,7% après avoir fait état d'une hausse de ses résultats semestriels.

Sur le marché des changes, l'euro est tombé à son plus bas niveau depuis six semaines face au dollar à 1,2897 selon les données d'EBS. Parallèlement, le billet vert a touché un plus haut de quatre semaines face au yen à 102,38 et de neuf mois face au franc suisse à 0,9686.

La Bourse de Tokyo a fini sur une forte hausse de 2,29%, au-dessus de 15.000 points, après avoir atteint en séance son plus haut niveau depuis janvier 2008. La séance a notamment été marquée par un bond de plus de 10% du cours de Sony.

Mardi à Wall Street, le Dow Jones et le Standard & Poor's 500 avaient inscrit de nouveaux records, en hausse respectivement de 0,82% et 1,01% à la cloche, tandis que le Nasdaq finissait au plus haut depuis novembre 2000.

La hausse du dollar favorise le repli du pétrole, le Brent évoluant sous 102,50 dollars le baril et le brut léger américain autour de 94 dollars. L'or baisse lui aussi, l'once abandonnant plus de 1% sur le marché spot pour revenir vers 1.410 dollars l'once.

Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant