Les Bourses européennes ouvrent sur une note mitigée

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SUR UNE NOTE MITIGÉE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SUR UNE NOTE MITIGÉE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note mitigée jeudi, dans des volumes réduits en ce jour de la Toussaint.

La journée fériée en France, en Italie, en Espagne et dans certains Länder d'Allemagne limite l'activité même si les marchés fonctionnent normalement. L'approche de l'élection présidentielle américaine, mardi, contribue aussi à freiner les initiatives.

À Paris, le CAC 40 avance de 2,80 points ou 0,08% à 3.432,07 points au terme du premier quart d'heure d'échanges, après une ouverture en légère baisse. À Francfort, le Dax gagne 0,33% et le FTSE prend 0,28% à Londres. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 0,12%.

Faute d'impulsion de New York et Tokyo, l'attention se porte comme la veille sur les résultats de sociétés, principalement au Royaume-Uni où la journée n'est pas fériée.

A Londres, Lloyd's Banking Group (+3,02%) et Legal & General (+1,72%) contribuent au rebond du Footsie après des résultats bien accueillis. La Lloyd's a annoncé une perte réduite au titre du troisième trimestre et a fait état de créances douteuses nettement inférieures à ce qu'elle anticipait en début d'année .

Vedette du début de séance, BT s'adjuge 5,04% en réaction à un bénéfice imposable en hausse de 7% au troisième trimestre . Royal Dutch Shell, qui a aussi publié ses résultats , avance de 0,64%.

A la baisse, le producteur de gaz BG perd encore 2,5%, au lendemain d'un plongeon de 13,7%, et le groupe chimique Croda International est sanctionné d'un recul de 5% après des résultats décevants.

A Paris, LVMH se distingue avec un gain de 1,91% qui lui permet de s'afficher en tête des hausses de l'EuroStoxx 50 avec l'allemand BMW (+1,51%)

L'euro est stable sur le marché des changes et les écarts sont également limités sur les marchés obligataires. Aucune nouvelle n'étant attendue dans l'immédiat dans la zone euro - les Espagnols n'estiment toujours pas avoir besoin d'aide et le dossier grec a été renvoyé à l'Eurogroupe du 12 novembre - l'attention se porte sur les Etats-Unis avec la publication, vendredi, des chiffres du chômage d'octobre puis, mardi, l'élection présidentielle.

A 141,64, en repli de 3 ticks, le future décembre sur le Bund évolue au milieu de la marge de fluctuation qui est la sienne depuis le mois de juin. "Le fait qu'il se soit heurté à plusieurs reprises à une résistance technique dans la zone de 141,85-142,00 donne à penser qu'il pourrait reculer jusque vers 140,88/66", soit sa moyenne mobile sur 55 jours et un retracement de 50% du dernier rally, notent les stratégistes de Commerzbank.

Sur le marché pétrolier, les cours du Brent progressent modérément vers les 109 dollars le baril. L'annonce d'un rebond de la production manufacturière chinoise en septembre apporte un soutien mais les intervenants sont aussi préoccupés de tirer le bilan de l'ouragan Sandy qui a ravagé lundi la côte Est des Etats-Unis.

"Le PMI chinois est conforme aux attentes et avait été intégré dans les cours. L'attention se porte plutôt sur Sandy, car le Nord-Est (des Etats-Unis) est une zone densément peuplée et si les infrastructures et les routes sont endommagées, il y aura moins de circulation automobile et moins de consommation d'essence", explique Natalie Rampono, analyste chez ANZ.

Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant