Les Bourses européennes ouvrent sur une note irrégulière

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES IRRÉGULIÈRES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES IRRÉGULIÈRES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes étaient irrégulières dans les premiers échanges, certaines, comme Paris, subissant un mouvement de prises de bénéfices après le pic de trois mois inscrit la veille, d'autres, comme Francfort, poursuivant sur leur lancée dans la foulée d'une esquisse de solution diplomatique dans le dossier des armes chimiques syriennes.

Le régime syrien a accepté mardi la proposition russe de renoncer à ses armes chimiques, mais Barack Obama a estimé qu'il était trop tôt pour dire si pareille initiative pourrait aboutir et il s'est engagé à maintenir les forces américaines prêtes à frapper Damas en cas d'échec de la voie diplomatique.

À Paris, le CAC 40 perdait 0,19% (-7,77 points) à 4.108,87 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax avançait de 0,34% et à Londres, le FTSE reculait de 0,01%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 prenait 0,08% à 2.853,76 points.

Auparavant, la Bourse de Tokyo avait tout juste fini dans le vert, toujours portée par l'impression d'une stabilisation de l'économie chinoise et de l'attribution des Jeux olympiques d'été 2020 à la capitale japonaise.

Malgré le léger reflux observé en ce début de matinée, les intervenants notent que, d'un point de vue technique, les places boursières sont dans une dynamique haussière.

Selon Achim Matzke, analyste technique chez Commerzbank, l'indice Euro Stoxx 50 pourrait éprouver des difficultés à passer franchement le niveau de résistance de 2.850 points après avoir échoué à le faire le mois dernier. "Mais, selon nous, cette fois-ci, l'indice sera capable de passer ce niveau", a-t-il dit.

Le secteur technologique européen (+0,33%) affichait l'une des plus fortes hausses en début de matinée, à la faveur de la présentation de deux nouveaux modèles de "smarthpones", dont l'iPhone 5C, par Apple.

L'action du concepteur britannique de puces ARM, un des fournisseurs d'Apple, enregistrait ainsi l'une des progressions les plus marquées (+4,5%) de l'indice Euro Stoxx 600.

Le titre Vivendi (-1,57%) accusait la plus forte baisse de l'indice Euro Stoxx 50, les divergences entre Vincent Bolloré et Jean-René Fourtou sur la gouvernance opérationnelle du groupe ayant plongé le géant français de médias et de divertissement dans une nouvelle crise.

En raison de la baisse des tensions dans le dossier syrien, le cours du brut léger américain s'inscrit en léger recul - même si le Brent est en territoire positif - tandis que le yen, valeur refuge par temps d'incertitudes, est moins recherché.

Autre signe de l'apaisement des tensions, les futures sur le Bund allemand ont ouvert en baisse de deux points de base.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant