Les Bourses européennes ouvrent sur une note irrégulière

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SUR UNE NOTE IRRÉGULIÈRE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SUR UNE NOTE IRRÉGULIÈRE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert sur une note étroitement irrégulière jeudi, prises en tenaille entre certains résultats trimestriels meilleurs que prévu en Europe et des indicateurs américains et chinois montrant la fragilité de la reprise, dans des marchés qui anticipent une baisse du taux directeur de la Banque centrale européenne (BCE).

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,39% à 3.841,93 points vers 7h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,21% et à Londres, le FTSE perd 0,32%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,12%.

Mercredi, alors que les Bourses européennes étaient fermées, les marchés américains ont perdu près de 1% en réaction à la publication de ces indicateurs décevants sur l'emploi et l'activité manufacturière.

Le statut quo de la Réserve fédérale américaine n'a pas permis d'inverser la tendance.

Sans surprise, la Fed a annoncé son intention de poursuivre ses rachats d'actifs pour stimuler l'économie, en mettant en avant un taux de chômage toujours élevé. Mais elle a ajouté qu'elle était prête à accélérer, comme à ralentir, le rythme de ses achats.

De même, le secteur manufacturier chinois a vu sa croissance ralentir en avril avec la première baisse des commandes à l'exportation en sept mois, selon les résultats définitifs de l'enquête menée par HSBC auprès des directeurs d'achats, qui semble indiquer que la récession européenne et le ralentissement américain mettent en péril la reprise du pays.

"Une baisse de taux de 25 points de base est intégrée dans les cours et ne devrait donc pas déclencher de réaction positive sur le marché. Il pourrait y avoir un peu de déception si rien n'est fait", dit Philippe Gijsels, responsable de la recherche chez BNP Paribas Fortis Global Markets à Bruxelles.

"Un scénario qui pourrait provoquer une réaction positive serait celui d'une baisse de taux et (le président de la BCE) laissant en outre la porte ouverte à d'autres baisses de taux et à des politiques exceptionnelles telles que des mesures d'assouplissement quantitatif", ajoute-t-il.

Le secteur des produits de base pèse sur la tendance avec une perte de 1,3%, plombé par Randgold Resources qui vient d'annonce une baisse de son bénéfice trimestriel.

En revanche, Infineon bondit de près de 8% après un résultat opérationnel meilleur que prévu, porté par son activité dans le secteur automobile.

BMW gagne 2,9%, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, après avoir fait état d'un recul moins marqué que prévu de son résultat opérationnel du premier trimestre.

Beiersdorf prend 3,1% après avoir annoncé une hausse de 3% de son chiffre d'affaires, grâce à une hausse des ventes de sa marque phare Nivea aux Etats-Unis, au Brésil, en Inde et au Moyen-Orient.

Cap Gemini prend 3% après l'annonce d'un recul de son chiffre d'affaires, mais la confirmation de ses objectifs annuels.

Lufthansa s'adjuge 3,9% après avoir annoncé qu'elle anticipait toujours un bénéfice d'exploitation et un chiffre d'affaires 2013 supérieurs à ceux de 2012.

Les futures sur Bund allemand voient leur prix augmenter, les inquiétudes sur la croissance mondiale et les anticipations de baisse des taux de la BCE favorisant le recherche de sécurité.

L'euro se replie légèrement face à la devise américaine, sous son plus haut de deux mois touché la veille, en attendant la décision de la BCE. Il se traite autour de 1,3170 dollars.

Le baril de Brent repasse la barre des 100 dollars (+0,25%) après sa chute de la veille dans l'inquiétude sur la croissance mondiale et après l'annonce par l'EIA que les stocks américains de brut ont augmenté nettement plus que prévu à un record historique.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant