Les Bourses européennes ouvrent sur une note hésitante

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES HÉSITANTES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES HÉSITANTES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes hésitent à l'ouverture jeudi, poursuivant leur consolidation non loin de leurs plus hauts récents après l'annonce d'une contraction du secteur manufacturier chinois en janvier pour la première fois depuis six mois.

À Paris, le CAC 40 avance de 6,25 points ou 0,14% à 4.331,23 points en début de séance, encouragé par des indices des directeurs d'achat moins mauvais qu'attendu. Le FTSE prend de même 0,07% à Londres mais le Dax cède 0,12% à Francfort.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 grignote 0,05% et l'EuroStoxx 50 0,07%.

"Les indices actions en Europe évoluent toujours dans des marges de fluctuation étroites et dans une consolidation plate et sans tendance", déclare Gérard Sagnier, analyste graphique chez Aurel BGC. "Une légère pression vendeuse s'installe à court terme sur les plus hauts touchés cette année mais on peut le considérer comme une pause de consolidation et d'équilibre avant le retour sérieux et solide de la forte dynamique haussière".

Dans sa version préliminaire, l'indice Markit/HSBC des directeurs d'achat (PMI) dans le secteur manufacturier chinois a reculé à 49,6 ce mois-ci contre 50,5 en décembre, sous la barre des 50 séparant expansion et contraction, ravivant ainsi les inquiétudes sur le ralentissement de la croissance chinoise.

Les Bourses asiatiques se sont retournées à la baisse après cette enquête, à l'image de Tokyo où l'indice Nikkei a fini en repli de 0,79%.

La séance en Europe sera également rythmée par les indices PMI de Markit, ceux de la France, de l'Allemagne et de la zone euro étant les plus attendus.

Les indices français, publiés en premier, sont ressortis légèrement meilleurs que prévu mais en restant sous le seuil de 50.

Du côté des valeurs, Pearson lâche 6,0%, la plus forte baisse du Footsie à Londres et de l'EuroFirst 300, après un avertissement sur ses résultats.

Autre valeur du Footsie, la compagnie aérienne easyJet cède 3,4% après avoir elle aussi avoir averti sur les résultats.

Plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, l'équipementier pour semi-conducteurs ASML rétrocède 1,56% sur des prises de bénéfice après son bond de 7% mardi en réaction à de solides résultats.

Le secteur bancaire est en revanche bien orienté après la publication par Banco de Sabadell d'un bénéfice 2013 multiplié par trois et meilleur que prévu. Le titre de la banque espagnole gagne plus de 4%, entraînant tout le secteur dans son sillage comme Société générale (+1,4%), en tête des hausses de l'EuroStoxx 50.

L'indice sectoriel des banques de la zone euro prend 1,42%.

Sur le marché des changes, l'euro reprend des couleurs face au dollar, à 1,3601 (+0,41%), et contre le yen à près de 142 (+0,26%).

Les cours du pétrole reculent en réaction au PMI chinois et après l'annonce, mercredi, d'une forte hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, premier consommateur mondial. Le contrat mars sur le baril de Brent a enfoncé les 108 dollars pour se traiter en repli de 0,4% à 107,87 dollars.

Véronique Tison pour le service français, avec la contribution de Blaise Robinson

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant